E-commerce de bricolage : les prix varient moins que la largeur d'offre

Mis à part Legallais, qui se caractérise par des prix élevés, les acteurs de l'e-commerce de bricolage se distinguent surtout par des catalogues aux tailles très variables.

Les ventes en ligne de bricolage s'élevaient à 1,5 milliards d'euros en 2015 en France, selon la Fevad. Les distributeurs traditionnels de bricolage ont mis un certain temps à prendre le virage de l'e-commerce mais ont désormais rattrapé leur retard. Les ont rejoint de nouveaux acteurs tels que le français ManoMano, qui profite de son modèle de marketplace pour proposer une offre extrêmement large. Pour autant, le catalogue et les prix pratiqués divergent nettement d'un site à l'autre.

Pricing Assistant, qui consacre au secteur son nouveau baromètre des prix web, note que ManoMano et l'espagnol Wellindal (qui lui n'est pas une marketplace) se distinguent avec plus de 5 500 références dans les sept grandes marques considérées, quand leurs concurrents restent largement sous les 1 000, à l'exception du pure player français Bricozor qui frôle les 2 000.

Côté prix, la plupart se situent entre 0 et 50 euros, ceci quel que soit le site étudié. Legallais est la seule exception, avec davantage de produits au-dessus de 100 euros qu'en dessous de 50. Les autres e-commerçants de bricolage sont cependant loin de s'aligner les uns sur les autres. Les gammes de prix sont certes les mêmes, mais d'un site à l'autre, le prix moyen d'une marque donnée varie nettement. Impossible donc d'en dégager les stratégies prix de chaque marque. La seule tendance marquée réside dans les prix en moyenne plus élevés proposés par Legallais.

© S. de P. Pricing Assistant

 

Et aussi :

 

Marketplace / Retail