Comment Expédié par Priceminister se positionne face à FBA d'Amazon Stockage et entrepôts : RSL se défend

A ces tarifs de préparation et d'expédition s'ajoute le coût du stockage. En la matière, FBA facture au mètre cube tandis que RSL utilise des grilles par type de produit. "Pour un produit intermédiaire, entre 250 et 750 grammes, il faut par exemple compter 0,2 centime d'euro par jour de stockage, indique Benjamin Guerville. Et chez nous, ce coût n'augmente pas avec le temps." S'il n'est pas facile de comparer les coûts de stockage des deux concurrents, notons cependant qu'aucun des deux n'exige un volume minimal. Le marchand peut leur confier aussi bien une caisse que plusieurs palettes. "Nous accueillons les petits marchands comme les plus gros, tels que le client d'ADS, Sarenza, ajoute le directeur commercial de Priceminister. Certains nous envoient même des containers."

Quant à ses entrepôts, Priceminister affirme n'avoir pas à rougir face à Amazon, malgré les centaines de mètres carrés d'entrepôts dont dispose en France le géant américain. Tout d'abord, ADS est spécialisé dans la logistique e-commerce depuis 12 ans. Il a notamment développé un système robotisé, Cendrillon, qui permet à des navettes autonomes de se charger du picking et de la préparation du colis, quelques minutes seulement après que le cyberacheteur a passé commande. Le nouvel entrepôt de 30 000 mètres carrés qu'il a ouvert à Moissy-Cramayel, au sud de Paris, sera presque entièrement consacré à RSL. "Il se situe de plus en face d'un des plus gros hubs de La Poste, ce qui nous permet de repousser l'heure limite des dernières commandes à 17h", se réjouit Benjamin Guerville.

Les marchands déjà clients RSL resteront dans l'entrepôt historique d'ADS à Beauvais, comme Decitre, ou dans celui d'Evreux. "Par défaut, les stocks des marchands RSL seront envoyés à Moissy, à moins qu'ils ne nous demandent Evreux ou Beauvais. Nous allons aussi devoir nous doter d'un entrepôt dans le sud de la France." Un autre centre logistique a par ailleurs été ouvert dans la banlieue de Londres pour la marketplace Play.com, autre filiale de Rakuten qui bénéficie de RSL.

Stockage / Amazon