Comment fonctionne Google Merchant Center ? Tableau de bord

Lancé en France à l'automne dernier, le comparateur de prix Google Product Search a beau afficher la mention "beta", il est de plus en plus utilisé par les marchands. Ceci d'autant plus que le service n'est à aucun moment facturé. "Il apporte gratuitement un trafic atteignant déjà la moitié environ de celui que les marchands peuvent attendre du premier comparateur, LeGuide.com", précise Michel Racat, PDG de BeezUp, éditeur d'une solution de gestion de catalogue sur les comparateurs et places de marché. Tout bénéfice pour le marchand, donc, à condition de maîtriser le fonctionnement du Google Merchant Center, l'interface de gestion des flux de données à envoyer à Google pour faire référencer ses produits dans Google Product Search.


Première page de cette interface, le tableau de bord offre une vue d'ensemble du nombre de produits référencés et refusés, ainsi que leur évolution dans le temps. "Au début, il arrive souvent que beaucoup de produits soient refusés par Google, remarque Michel Racat. Le but est donc de faire baisser la courbe rouge des produits refusés." A droite, la partie "Performances" permet aussi de visualiser le nombre de clics apportés via les pages de résultats de Google Product Search, que le marchand doit bien sûr chercher à augmenter.

 

"Une fois qu'on a envoyé ses premiers flux et que cela fonctionne, on peut se connecter une fois par mois pour vérifier que la qualité des flux correspond aux spécifications de Google", recommande le spécialiste. Mais pour suivre les statistiques de trafic et de ventes, on utilisera plutôt Google Analytics, ou une solution de gestion de catalogue, qui offre des outils d'analyse détaillée des campagnes et du référencement.


capture d'écran du tableau de bord de google merchant center
Capture d'écran du tableau de bord de Google Merchant Center © Google

Google / Comparateurs de prix