Y a-t-il une place à côté de Groupon ? Groupon domine avec 500 000 commandes par mois

En permettant à ses membres de partager leurs bons plans, Facebook a fourni au concept de l'achat groupé les moyens qui lui manquaient jusqu'alors et permis l'émergence d'un pan de l'e-commerce devenu extrêmement concurrentiel en quelques mois seulement.


Lancé en novembre 2008 à Chicago, le site d'achat groupé de coupons de réduction Groupon revendique aujourd'hui 70 millions d'utilisateurs dans 43 pays dont près de 20 millions ont été recrutés depuis le début de l'année . En France, plusieurs acteurs flairant la bonne affaire se sont lancés début 2010 sur le même modèle, parmi lesquels l'Allemand Citydeal et le Français Bon-Privé en février, ou encore l'Américain Kgbdeals en mars. En mai, Groupon débarquait dans l'Hexagone en rachetant Citydeal. Désormais présent dans 35 villes de France, le leader du secteur y compte plus de 5 millions de membres. Au premier trimestre 2011, il figure à la sixième place du Top 15 des audiences de l'e-commerce publié par Médiamétrie.


Le chiffre d'affaires de Groupon France avoisinerait les 40 millions d'euros par mois

En outre, l'analyse des statistiques d'audience de Médiamétrie permet de constater que le nombre de commandes est très largement supérieur chez Groupon. En mars, 5,85 % des visiteurs uniques du site, soit plus de 500 000 personnes, ont affiché la page de confirmation de paiement. La rumeur prête en outre au site un chiffre d'affaires avoisinant les 40 millions d'euros par mois, ce qui situerait son panier moyen aux alentours de 90 euros. Le taux de transformation de Kgbdeals en mars est près de deux fois moindre, à 2,69 %, apportant 39 000 commandes dans le mois. Les audiences des autres sites sont insuffisantes pour en tirer des conclusions significatives.


Cette activité étant réputée exempte de barrière à l'entrée, elle aurait déjà engendré les vocations d'une cinquantaine de sites de coupons, auxquels s'ajouterait une trentaine d'agrégateurs de deals. Selon le patron d'eBuyClub Gilles Nectoux, qui lance actuellement son agrégateur Checkdeal, les internautes français se voient chaque jour proposer un total de 3000 bons plans, dont 500 à Paris.


Si chaque acteur se garde bien de communiquer ses revenus, il est néanmoins possible d'évaluer son activité au travers de son audience et du nombre de deals qu'il propose. Selon nos estimations, les principaux acteurs du marché en France après Groupon sont Kgbdeals du groupe KGB-118218 et Lookingo du groupe Smart&Co. Les outsiders qui émergent du reste du panier sont Bon-Privé, Dealissime, Letrader (lancé par la SSI Astek), Tribalista (dans lequel vient d'investir Canalce) et Groupolitan.


Quant à l'américain LivingSocial, une page ouverte il y a six mois permet aux Parisiens de laisser leur adresse mail, mais le service n'est toujours pas en activité. Le numéro deux du secteur aux Etats-Unis teste vraisemblablement les coûts d'acquisition en France et serait en train de recruter. Il pourrait aussi bien se lancer en propre qu'au travers de l'Espagnol Letsbonus, dont il est actionnaire, ou en rachetant un acteur déjà présent sur le territoire.


Plus largement, la taille du marché français est difficile à évaluer. Rappelons cependant qu'aux Etats-Unis, les trois plus grands acteurs engrangent chacun plus de 100 millions de dollars de revenus tous les mois.

 

Quatre des principaux acteurs en chiffres
Nombre de membresNombre de villesNombre de dealsAudience en mars (VU)
Source : Acteurs
Groupon5 millions35100 par jour8,6 millions
Kgbdealsn.c.3980 par semaine1,5 million
Lookingo1 million3515 par semaine900 000
Bon-Privé300 000750 par semaine350 000

Groupon / Chiffre d'affaires