Menlook lève 23 millions d'euros pour devenir le plus grand magasin homme au monde

L'e-marchand de mode masculine boucle un tour de table à la hauteur de ses ambitions : accélérer à l'international et étoffer ses services déjà nombreux.

Le site marchand de mode masculine Menlook, qui appartient au groupe Meninvest de Marc Menasé, annonce avoir levé 23 millions d'euros. Entrent à son capital Idinvest Partners, Marc et Laurent Grosman (fondateurs de Celio) et le fonds Ambition Numérique de la CDC, géré par Bpifrance dans le cadre du programme des investissements d'avenir. Les actionnaires historiques Partech International, Orkos Capital et 123venture participent également au tour de table.

Lancé en octobre 2010, Menlook a fusionné en mai 2013 avec son concurrent britannique Oki-ni.com. Ces deux dernières années, l'e-marchand s'est également étendu à six pays supplémentaires : Allemagne, Hollande, Italie, Espagne, Etats-Unis et Singapour. Il entend profiter de cet important apport de capital pour accélérer encore à l'international, qui pèse actuellement 60% de ses ventes. Ces ventes à l'étranger sont toutefois surtout portées par Oki-ni. Selon nos informations, le chiffre d'affaires de Menlook.fr était inférieur à 10 millions d'euros en 2013, pour un CA total de Meninvest inférieur à 20 millions d'euros, comprenant notamment Oki-ni.

C'est d'ailleurs sûrement cette difficulté à croître en France qui pousse l'e-commerçant à développer de nombreux services. Après la hotline style et la livraison par coursier en 4 heures en région parisienne, il vient de lancer Georges, un service en ligne de styliste privé qui envoie à ses abonnés des malles d'articles à essayer. Surtout, il prévoit d'ouvrir bientôt une marketplace conçue par Mirakl, sur laquelle il accueillera les marques et designers émergents qu'il sélectionnera. Voilà de quoi améliorer ses marges, tout comme les marques propres qu'il développe depuis 2011.

Meninvest avait levé 5,6 millions d'euros en mai 2012 auprès d'Orkos Capital, de 123Venture ainsi que de Partech International et Axa Private Equity, tous deux entrés à son capital en février 2010 pour 4,5 millions d'euros. "Ce nouveau tour de table est une formidable opportunité qui va nous permettre de développer encore la qualité de notre gamme de services à travers le monde, de nous entourer de nouveaux talents et d'investir dans des technologies d'avenir tout en jouant sur plusieurs marchés, commente Marc Menasé dans un communiqué. Rester des artisans du e-commerce et accompagner des marques prestigieuses tout en étant le plus grand magasin pour homme au monde est le défi que nous allons nous efforcer de relever d'ici 2017." Une mission ambitieuse, face à des mastodontes européens de la mode tels que le Britannique Asos, l'Allemand Zalando ou encore le Français Vente-Privée, qui tous trois dépassent le milliard d'euros de chiffre d'affaires sur leur cible masculine et féminine.

Autour du même sujet