450 e-marchands américains accusés de vente forcée


Un rapport du Sénat américain accuse 450 sites e-commerce d'avoir récolté 792 millions de dollars en poussant leurs clients à s'abonner à des clubs payants à leur insu.

La commission du commerce du Sénat américain a publié lundi 16 novembre un rapport sur les pratiques de ventes liées douteuses des e-commerçants américains. Ce document, d'une quarantaine de pages, accuse en particulier trois entreprises, Affinion, Vertrue et Webloyalty, d'avoir récolté 1,4 milliard de dollars en débitant à leur insu des acheteurs en ligne, en partenariat avec pas moins de 450 cybermarchands. Parmi eux, figurent des acteurs importants comme Pizza Hut, Classmates.com, Avon, Redcats, US Airways, Priceline.com, Restaurants.com ou 1-800-Flowers.com.

Affinion, Vertrue et Webloyalty sont accusées d'avoir abusé la confiance des internautes en leur proposant, via des offres aux formulations opaques, d'adhérer à leur insu à des clubs de consommateurs (un internaute se voit par exemple proposer de profiter de 10 dollars de cash-back sur son prochain achat). Ces offres, proposées par des cybermarchands partenaires, sont intégrées dans le scénario de transaction des sites e-commerce, une fois le panier d'achat de l'internaute validé, mais avant que la transaction ne soit effectuée.

Après une période d'essai gratuite d'un mois, ces clubs de réduction deviennent payants (de 10 à 20 dollars par mois), ce qui n'est jamais clairement précisé à l'internaute. Plusieurs mois peuvent ensuite s'écouler avant que l'internaute ne se rende compte de la situation et résilie cet abonnement qu'il a souscrit sans le vouloir.

Le rapport de la commission du commerce du Sénat US estime que les e-commerçants partenaires de ces entreprises se sont ainsi partagé un pactole 792 millions de dollars. Sur 450 e-commerçants, 88 ont généré plus d'un million de dollars de chiffre d'affaires grâce à ces offres douteuses. Une vingtaine de cybermarchands auraient même gagné plus de 10 millions de dollars chacun. La palme revient à Classmates.com, qui aurait engrangé près de 70 millions de dollars. Affinion, Vertrue et Webloyalty ont tous trois assuré avoir clarifié leurs offres, quelques mois avant la publication du rapport.

Juridique / Etats-Unis