Qui sont les e-commerçants ? Seul un tiers des sites sous les 1000 euros par mois

La proportion des sites réalisant très peu de transactions est en baisse. Ils sont donc de moins en moins nombreux aussi à enregistrer un chiffre d'affaires très bas. Seuls 35 % d'entre eux se contentaient en 2009 d'un chiffre d'affaires mensuel inférieur à 1 000 euros, selon la répartition établie par Atos Wordline sur les 23 000 marchands de son parc Sips.


"La confiance des internautes dans l'achat en ligne progresse chaque année et leur expérience d'achat réussi efface leurs craintes, même sur des sites peu connus, explique Nicolas Brand, chez Atos Worldline. Ils ont également compris leurs droits, la réglementation très protectrice en leur faveur et le passage à l'acte d'achat sur des pages de paiement sécurisées, qu'ils reconnaissent désormais, les rassure." Le spécialiste souligne qu'en parallèle, les nouveaux e-commerçants sont désormais mieux armés : "Les sites qui démarrent trouvent rapidement des relais pour leur croissance (référencement, affiliation, cashback), qui les rendent visibles dès les premiers mois d'activité." 

Atos / ATOS WORLDLINE