Samsung acquiert LoopPay pour rivaliser avec Apple Pay

Samsung LoopPay 0215 Gros avantage de la technologie de paiement sans contact de LoopPay : contrairement au NFC d'Apple Pay, elle est déjà compatible avec 90% des commerces aux Etats-Unis.

Pressentie depuis la fin 2014, l'acquisition de LoopPay par Samsung vient d'être annoncée par les deux sociétés, qui n'en ont cependant pas dévoilé le montant. Fondée en 2012, l'entreprise américaine a développé une technologie de paiement sans contact pour terminaux mobiles et le porte-monnaie électronique qui va avec. Le grand avantage de cette technologie dite de "magnetic secure transmission" (MST) sur le NFC : elle est compatible avec 90% des lecteurs de cartes bancaires à piste magnétique... ceux qu'utilisent déjà les marchands américains. Il suffit d'encastrer son iPhone ou son téléphone Android dans la coque de protection de LoopPay : celle-ci en tire les informations bancaires (et cartes de fidélité) de l'acheteur et communique avec le lecteur de carte lorsqu'on l'approche de lui. Ou on utilise l'application mobile pour aboutir au même résultat.

Bénéfice en recul pour la première fois en 2014

Très affecté par la concurrence d'Apple et de Xiami sur le marché des smartphones, Samsung a vu son bénéfice reculer en 2014 pour la première fois depuis trois ans. Il venait donc d'annoncer son intention de mobiliser sa trésorerie de 50 millions d'euros pour financer sa croissance, en particulier via des acquisitions. Car si le groupe sud-coréen en a conclu dix sur les deux dernières années, ces rachats concernaient des cibles mineures. Il est donc l'heure pour Samsung des acquisitions de plus grande ampleur, capables de raviver sa croissance.

En l'occurrence, on peut s'attendre à ce que le fabricant intègre sans tarder la technologie de LoopPay à ses smartphones, en commençant par le Galaxy S6 à venir. Mais il ne s'arrêtera pas au seul paiement mobile, puisqu'il désire également profiter du porte-monnaie électronique du système pour bâtir un wallet à vocation plus universelle que ceux du marché, qui ne nécessitera pas des marchands ni des consommateurs qu'ils modifient leurs habitudes plus vite qu'ils ne le souhaitent. Une pierre dans le jardin d'Apple Pay dont la techno NFC, encore tès peu répandue, nécessite d'équiper aussi bien les marchands que les acheteurs.

Paiement mobile et programmes de fidélité

Et s'il est vrai qu'aux Etats-Unis, les cartes bancaires à bandes magnétiques vont progressivement être remplacées par des cartes à puce à l'européenne, cette transition prendra du temps et les terminaux de paiement resteront en place pour les accepter pendant un bon moment encore. Adieu, donc, la tâche ardue consistant à aller convaincre les commerces de modifier cette brique centrale de l'encaissement. Au contraire, LoopPay offre même une couche de sécurité supplémentaire et ouvre la porte à du paiement mobile capable d'inclure des programmes de fidélité et, plus largement, davantage d'intelligence à cette étape cruciale de l'achat.

Moyens de paiement / M commerce