Les revenus d'Uber révélés ville par ville

Un document interne à la société de VTC a permis à Business Insider d'extrapoler ses revenus ville par ville. Mais s'agit-il de la commission d'Uber ou du total du montant des courses ?

Créé il y a quatre ans seulement, Uber pourrait bientôt enregistrer plusieurs milliards de dollars de revenus annuels, selon Business Insider. L'application de VTC ne communique ni son chiffre d'affaires actuel, ni le nombre de ses chauffeurs ou de ses utilisateurs. Mais Business Insider vient de mettre la main sur un document interne d'une soixantaine de pages datant du début 2014, qui détaille tous ces indicateurs ville par ville pour le mois de décembre 2013.

Par exemple, San Francisco a généré quasiment 18 millions de dollars ce mois-là, soit 212 millions sur un an juste pour cette ville, sans prendre en compte la croissance du service. Du même calcul (sans croissance) ressort un revenu annuel d'un milliard de dollars pour les cinq premiers marchés d'Uber : San Francisco, New York, Washington DC, Chicago et Los Angeles. Or Uber est maintenant actif dans une centaine de villes du monde, au lieu de 60 en décembre 2013. Ce qui conduit Business Insider à estimer que le service enregistrera cette année entre 1,5 et 2 milliards de dollars de revenus.

Techcrunch est pour sa part très loin de faire le même calcul. Le site avait en effet calculé, à partir de documents internes à Uber portant sur le mois d'octobre 2013, qu'en extrapolant sur une année, le total des courses enregistrées par la plateforme s'élèverait à 1 milliard de dollars. Uber s'attribuant une commission de 20% sur le montant des courses, cela signifiait donc  un revenu de 200 millions de dollars. Une belle somme, mais cinq fois moindre que ce qu'affirme Business Insider à partir de données ne datant que de deux mois plus tard.

Autrement dit, soit Business Insider a interprété comme du chiffre d'affaires d'Uber ce qui est en réalité le total des courses (et non sa commission), soit Uber a enregistré une croissance phénoménale entre octobre et décembre 2013, soit Uber lui-même déclare comme du chiffre d'affaires le total dépensé sur sa plateforme. Un procédé qui, en son temps, avait coûté cher à Groupon... (lire l'article Groupon contraint de revoir à la baisse le calcul de ses revenus, du 26/09/2011).

Uber