Les films français les plus chers de l'année

Les films français les plus chers de l'année Il n'y a pas que les studios hollywoodiens qui aient la folie des grandeurs. Le cinéma français affiche lui aussi des budgets hallucinants pour quelques-uns de ses films.

En tête du classement des films les plus chers de 2010, on retrouve le très attendu Marsupilami d'Alain Chabat. Cette adaptation de la bande dessinée de Franquin devance de loin les autres films avec un devis de 39,38 millions d'euros. Tourné à l'automne dernier, il ne sortira qu'en avril 2012. A la deuxième place, on trouve "Colombiana". Si le casting de ce film d'action est largement anglo-saxon, c'est un Français qui l'a réalisé et EuropaCorp, l'entreprise de Luc Besson, qui va le distribuer. Sur le podium, on retrouve également " Un monstre à Paris ", d'Eric Bergeron. Ce film en 3D qui devrait sortir en octobre prochain a coûté la bagatelle de 28,22 millions d'euros. La mode pour le genre 3D et les coûts qu'il engendre n'épargne pas la France.

 
Les films les plus chers du cinéma français réalisés en 2010
Rang Film Réalisateur Devis (M€)
Source : CNC
1 Le Marsupilami Alain Chabat 39,38
2 Colombiana Olivier Megaton 32,13
3 Un monstre à Paris Eric Bergeron 28,22
4 La Vérité si je mens 3 Thomas Gilou 25,50
5 Largo Winch 2 Jérôme Salle 25,01
6 Rien à déclarer Dany Boon 24,43
7 Dans la lumière Luc Besson 22,11
8 La Mécanique du cœur Mathias Malzieu / Stéphane Berta 19,56
9 On the Road (Sur la route) Walter Salles 19,28
10 Les Lyonnais Olivier Marchal 18,68
11 Croisière Eric Lavaine 16,34
12 Hollywoo Pascal Serieis / Frédéric Berthe 15,95
13 The Artist Michel Hazanavicius 13,47
14 L'Ordre et la morale Mathieu Kassovitz 12,80
15 La Fille du puisatier Daniel Auteuil 12,50
16 Philibert Sylvain Fusée 12,05
17 Miral Julian Schnabel 12,01
18 Un heureux événement Remi Bezancon 11,48
19 Comme un ouragan Olivier Baroux 11,47
20 Mon pire cauchemar Anne Fontaine 11,18
21 Hallal, police d'Etat Rachid Dhibou 11,07
22 Croisière Pascale Pouzadoux 11,07
23 Poulet aux prunes Marjane Satrapi / Vincent Paronnaud 11,03
24 Le Moine Dominik Moll 11,01
25 A bout portant Fred Cavaye 10,80
26 L'Elève Dubocu Philippe de Chauveron 10,50
27 Voyez comme ils dansent Claude Miller 10,49
28 Le Premier homme Gianni Amelio 10,31
29 Forces spéciales Stéphane Rybojad 9,93
30 Monsieur papa Kad Merad 9,74

Mais il n'y a pas que les grands films d'actions qui coûtent cher. Les comédies populaires aussi peuvent présenter des devis imposants. A l'instar du troisième volet de "La Vérité si je mens". Succès attendu, il va coûter 25,50 millions. Idem pour "Rien à déclarer", le film de Dany Boon. Lui est déjà sorti et ses recettes ont largement compensé le montant du devis de 24,43 millions d'euros. Les 30 films les plus chers réalisés en 2010 totalisent 489,5 millions d'euros de budget, soit 44% des investissements du cinéma français en 2010.

L'année dernière fut d'ailleurs un excellent cru de ce point de vue. Pour la première fois, les investissements sur les films d'initiative française ont dépassé le milliard d'euros d'après le Centre national du cinéma (CNC), avec 1,112 milliard d'euros. Un montant en hausse de 19,9% sur un an. C'est l'augmentation du nombre de films dont le budget dépasse les 4 millions d'euros et la multiplication des très grosses productions qui l'explique en partie.

Au total, le cinéma français a produit 203 long-métrages en 2010, soit 21 de plus qu'en 2009. Leur devis moyen s'établit à 5,48 millions d'euros et leur devis médian à 3,99 millions d'euros. Deux indicateurs qui flambent ces derniers temps. Le premier a augmenté entre 2001 et 2010 de 2,6% par an en moyenne et le second enregistre une hausse 30,2% par rapport à 2009. Sur ces 203 films, 52 avaient un budget supérieur à 7 millions d'euros soit le quart de la production hexagonale. Ce dernier créneau est de plus en plus privilégié puisque jusqu'en 2004 les films de plus de 7 millions d'euros de budget n'excédaient jamais 20% de la production totale.

S'ils ne représentent que le quart de la production, ces 52 films pèsent 60% des investissements, soit 667,59 millions d'euros (+14,9%). En 2000, ils n'en captaient que 51,3%. Les grosses productions d'un devis supérieur à 10 millions d'euros s'en sortent très bien avec 42,3% des investissements et les très gros films, qui affichent des devis supérieurs à 15 millions d'euros, 25,8% des investissements.

Sur les 52 films dont le budget est supérieur à 7 millions d'euros, 46 ont été tournés en langue française, 4 sont des œuvres d'animation et 19 ont fait l'objet d'une coproduction internationale (36,5%). 48 ont été préachetés par Canal+ et 48 ont été financés par au moins une chaîne en clair. Sur ce dernier point, France 2 fait la course en tête avec 15 films financés. TF1 et France 3 en ont financé chacun 14 et M6, 5.

 Et aussi : les films les plus chers de tous les temps

Autour du même sujet