France : Knol, knowledge, google … what else ?

Knol de Google a été mis en ligne en version française il y a quelques jours. Il devient un nouveau puit de connaissances concurrent (et complémentaire) de Wikipédia. Ceci appelle à un certain nombre de réflexions...

Quelle traduction concrète de l'économie de la connaissance (knowledge based economy) dans l'écosystème numérique Internet ?Je vous laisse chercher...
Et bien il y a quelques jours, Google vient d'ouvrir en version française son Knol, c'est-à-dire, son encyclopédie collaborative...
Knol c'est pour Knowledge... soit connaissance en français ! Les versions Allemande et Italienne ont également été mises en ligne à la même date.

Comme on le lit déjà dans de nombreux blogs, cette version est différente de celle de Wikipedia... En effet, c'est le service Knol qui nomme des experts sur les différents sujets traités (un phénomène hiérarchique et d'évaluation en est donc à la base) et c'est ensuite seulement que l'internaute (vous et moi) note et évalue.

D'un point de vue organisationnel, c'est intéressant car :

- Google devient d'une certaine manière une académie des sciences (peut être pas encore des Nobel) qui a sélectionné ses sachants.

- Google va devoir - j'espère - veiller à la pluralité des thèses soutenues, présentées.

- Existe-t-il un comité scientifique ou de relecture ? Google mentionne 'Un knol est un article qui fait autorité sur un sujet précis'.

- Ce n'est pas totalement du Web 2.0 ou tout du moins du collaboratif communautaire (au sens de communauté de savoir virtuelle) car comment sera modifié l'article publié ? On voit bien dans la navigation la fonctionnalité commentaire (classique) et celle 'groupe de discussion Knol Users'... est-ce qu'elle donne suffisamment de fertilisations croisées pour atteindre une intelligence collective donnant lieu à des vues et analyses complémentaires ; un enrichissement de l'article originel ; voir son rejet par la communauté d'un instant?

- Quel lien demain avec d'autres projets Google (bibliothèque numérique)?

- Quelle validité de la connaissance lorsque dans un cas un discours apparaît dans l'un (wikipedia) et dans l'autre (Knol) ?

- Quel socle scientifique ? J'ai pris un exemple que je connais sur le Web 2.0 et le Web 3.0 (lien) ; l'argumentaire scientifique reste léger.

- Knol est synonyme de mise en concurrence dans la mesure où un même sujet peut être traité par plusieurs experts ; réelle différence par rapport à Wikipédia... On peut présupposer alors qu'une telle concurrence saine sera bénéfique pour le développement de connaissances.

- Quelle relation entre les Knol et l'indexation dans Google ? On peut très vite présupposer que les Knol seront davantage référencés dans le moteur.

 - Google Knol pourrait devenir (avec ce que cela implique) une plate-forme de transfert université/entreprise ; université/société davantage que wikipédia puisque des experts sont nommés et identifiés comme tel... A quand alors l'étape de sélectionner directement dans les 200 meilleures universités au monde (étude de Shanghaï) des universitaires les plus reconnues ?

- Quelle utilisation demain dans des firmes globales de telles solutions ? En effet, on a parfois besoin de détecter et nommer des experts dans de grandes firmes. Ils pourraient ainsi être identifiés et communiquer par un Knol Intranet. Nouvelle fonctionnalité de l'écosystème Intranet !

- Enfin, le fait que Google désigne des experts, cela leur donne un effet de réputation gigantesque sur la toile voire au-delà... Des lectures m'ont fait découvrir qu'ils seraient en partie rémunérés par des bénéfices publicitaires liés à leurs productions... Bientôt, il faudra, pour être expert, être un 'knol writer'...

Google se positionne donc sur ce nombreux champs dorénavant dans l'écosystème numérique... Knol & Google and what else ? On entrevoît aussi surtout que l'écosystème Google continue de se construire...

Autour du même sujet