Abrutis 2.0

Si Internet a beaucoup à offrir à qui sait ce qu'il cherche, le même Internet est tout aussi capable de compléter l'abrutissement de ceux et celles qui y naviguent sans boussole.

L'internet serait-il en train de donner naissance à une nouvelle espéce ? Comme le mentionnait Laurent Laplante, journaliste et écrivain québécois, si Internet a beaucoup à offrir à qui sait ce qu'il cherche, le même Internet est tout aussi capable de compléter l'abrutissement de ceux et celles qui y naviguent sans boussole.

J'aurais pu intituler mon article "Facebook et les 7 nains" ou "Les 10 commandements de l'abrutis 2.0" mais peut-être est-il plus sage de ne pas s'étendre sur les diverses errances de cette nouvelle tribu et de se focaliser sur le comportement le plus inquiétant : l'usage maladif des status, que ce soit sur Facebook, Twitter, LinkedIn ou d'autres réseaux sociaux.

Il semble devenir vitale pour certains de notifier à la terre entière (et oui, ne pensez pas retrouver uniquement vos amis sur ces réseaux) qu'ils sont entrain de se brosser les dents, qu'ils viennent d'éternuer ou bien encore qu'ils sont entrain de s'endormir (là, il faudra m'expliquer). C'est vrai que cette info est d'une importance capital et que nos parents, Internet n'existant pas à l'époque, auraient sans doute rêvé de s'envoyer des fax pour annoncer à leurs amis que ce midi, c'était saucisse/purée comme plat du jour au restaurant du coin ou que leur hamster n'avait pas l'air en forme ce matin.

Bien que surprenant, disons que ces comportements restent "amusants". Mais depuis quelques mois, nous venons de passer à la vitesse supérieure avec de nombreuses applications permettant de révéler l'abrutis 2.0 qui sommeil en vous.

La plus énorme est Blippy. Ce merveilleux concept vous permet de voir, sur Twitter (ou sur Facebook si les status sont synchonisés), les dépenses de vos amis avec leur carte de crédit en temps réel mais également de partager les vôtres. Extrêmement intéressant, surtout pour votre contrôleur des contributions qui ne manquera pas de devenir l'un de vos plus fervent admirateur...

Autre evolution issue de la combinaison des smartphones et des réseaux sociaux,: l'absolue nécessité de dire où vous êtes. Foursquare est sans aucun doute l'exemple parfait. Si d'un point de vue Marketing, c'est sans aucun doute un nouvel Eldorado, je ne suis pas convaincu que chacun se rend bien compte des diverses conséquences possibles au niveau de l'impact sur la vie privée...

Je ne parle pas de votre présence à 14h53 au Café des Sports alors que votre employeur, qui ne manque pas de vous suivre en ligne (et oui, c'est votre "ami") vient de réceptionner votre certificat medical, ni de votre épouse qui, sur l'ordinateur familial, vient de voir que vous veniez d'arriver au dancing "Les ballets roses" alors vous êtes supposé être en séminaire avec vos collèges pour la commercialisation d'une nouvelle brosse à dent sur le marché allemand.

Non, le plus inquiétant est votre contribution active à la naissance d'une autre espéce: le cambrioleur 2.0. Il suffit d'un peu d'expérience pour "cerner" votre profil, vos habitudes, votre situation, votre style de vie et, sur base de ces éléments rapidement collectés, de mettre en place un nettoyage complet de votre habitation.

Je pense qu'il est temps de prendre conscience qu'Internet n'est pas une bulle hermétique et que ce que vous y mettez peut être lu et utilisé par tous. Ces données seront difficiles à effacer et vos comportements pourront aisément être compilés/analysés et dresser de vous une image peu flateuse.

Mais bon, je rejoindrais l'idée de Paulo Coelho en vous affirmant qu'un monde sans abrutis, ce serait le chaos ! Au lieu de chômeurs comme on a aujourd'hui, il y aurait du travail en trop, et personne pour travailler !

Autour du même sujet