Lettre ouverte aux députés de la Nation

Cette lettre ouverte vient d'être envoyée à l'ensemble des 577 députés français, par e-mail, afin de leur présenter l'initiative "Social Nextwork". Le 2 décembre 2011, chacun d'entre eux rencontrera un acteur du Net pour parler numérique.

Madame, Monsieur,

Il pèse sur les représentants du peuple que vous êtes des responsabilités éminentes, qui concernent chacun des Français, leur quotidien, leur avenir et celui de leurs enfants. Le mandat qui vous a été confié est exigeant. Il impose de se prononcer, de débattre et de légiférer sur un grand nombre de thématiques, toutes très différentes, parfois techniques, aux conséquences sociétales et économiques qui peuvent se révéler très lourdes. Parmi ces sujets, le numérique occupe une place de premier plan. 

Il représente un potentiel d’emploi et de création de richesses exceptionnel, contribuant déjà à 25% de la croissance française.

Il répond à l’aspiration des citoyens à plus de participation démocratique et facilite les relations entre les élus et leurs administrés. 

Il constitue un moyen unique de redonner du souffle à l’éducation et aux pratiques pédagogiques.

Il permet de redynamiser les territoires et de rompre avec les spirales d’enfermement et de solitude.

Malheureusement, ces enjeux liés à l’internet sont souvent sous-estimés ou mal compris. Pire : les mutations en cours sont autant de nouveautés qui suscitent inquiétudes et parfois même méfiance. 

Conscient que les responsables politiques ont légitimement besoin d’être éclairés par les acteurs de terrain, spécialistes de l’internet et implantés dans leur circonscription, le think tank Renaissance Numérique a décidé de construire le réseau Social Nextwork. Il s’agit du premier réseau national d’acteurs de l’Internet français (entrepreneurs, blogueurs, enseignants-chercheurs, consultants, etc.) fédérant des énergies dans chacune des 577 circonscriptions législatives françaises.

Qu’il soit bien précisé que l’objectif de ce réseau est d’apporter une aide, une expertise, un témoignage sur le numérique. En aucun cas il ne s’agit de juger ou d’évaluer, ni pour ses membres de défendre un quelconque intérêt personnel, financier ou économique. Ils ont tous rejoint le Social Nextwork sur des critères de sens citoyen, d’intégrité et de responsabilité.

D’ici fin novembre, les adhérents fédérés dans ce grand projet vont venir vous rencontrer dans votre circonscription pour échanger avec vous de ces enjeux liés au numérique. Le rendez-vous est fixé au 2 décembre 2011. Ce jour sera marqué par la rencontre de tous les députés avec l’un de leurs administrés, membre du Social Nextwork. L’occasion pour chacun d’entre vous de discuter librement, sans a priori ni jugement, des perspectives ouvertes par l’internet au service de vos territoires, au service des citoyens, au service de la France.

Est-il utile de préciser que tous les membres du réseau Social Nextwork s’investissent de façon bénévole. Ils prendront sur leur temps libre ou leur temps de travail pour échanger avec vous. Aussi, nous demandons à chacun d’entre vous de les écouter et de profiter de ce moment pour aborder toutes les questions que vous pouvez vous poser en matière de numérique. 

Nous sommes convaincus que cette initiative citoyenne recevra un accueil favorable de votre part. Les acteurs de l’internet en France qui s’engagent dans le Social Nextwork partagent ce souci de l’intérêt général qui motive votre engagement. Nous avons tous énormément à gagner de cet échange du 2 décembre prochain !

Au nom de tous les membres du Social Nextwork, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de notre considération respectueuse.

Autour du même sujet