Amazon veut grandir pour dépasser Google et Apple

Amazon est un acteur de taille moyenne au pays des géants du High-Tech et des "Blue Chips" mais il compte grandir vite pour rattraper, voire dépasser, les leaders actuels.

Amazon pèse 112 milliards de dollar de valorisation soit 2 fois moins que Microsoft et Google et 6 fois moins qu’Apple. L’entreprise de Seattle est actuellement la 7ème plus grosse société du Nasdaq mais est reléguée au delà du top 20 si on prend en considération les autres grandes entreprises de Wall Street telles que Coca Cola, Exxon, Chevron, Wal-Mart ou encore General Electric. Le parcours d’Amazon est plus qu’honorable puisqu’en 2 ans, sa valeur a doublé ce qui en fait la 2ème meilleure progression des Large Cap du Nasdaq juste derrière... Apple qui a multiplié par trois sa valeur !
Ce qui est certain c'est que Jeff Bezos compte bien poursuivre cette progression en accélérant la cadence et la prise de risque, lui qui a toujours conquis les marchés pas à pas quitte a ne pas être le premier arrivé.
Comment combler ce grand écart sachant qu'Amazon est déjà leader incontesté dans son domaine de prédilection : le e-Commerce, secteur à la rentabilité plutôt moyenne ?

Tout d'abord, Amazon va continuer d'assoir sa domination mondiale sur ce secteur en ouvrant chaque année de nouveaux pays. L'Espagne et l'Italie sont les derniers arrivés en Europe et semblent monter en puissance au fil des mois. Le Brésil et l'Inde sont aussi des terres de conquête en ligne de mire mais où la patience est de mise car les implantations n'y sont pas aisées. En s’appuyant sur la qualité de ses services et sur la diversité de sa marketplace, Amazon est inarrétable dans ce domaine.
Mais cela ne suffira surement pas... Donc Amazon a choisi une manière beaucoup plus simple : attaquer ses concurrents sur leur propre terrain... ce qui, en plus d'accroître la valeur de l'entreprise en cas de réussite, affaiblira directement ses adversaires directs !
Siphonner Google : En étant privilégié par les acheteurs, Amazon a fait de ses sites marchands un moteur de recherche orienté shopping d'une efficacité redoutable. Du choix, des prix, un service haut de gamme, une mise au panier instantanée et un paiement en 1 click, positionnent Amazon comme concurrent direct des adwords de Google... Le tout avec une commission en fonction du volume d'affaire et non pas à fonds perdus comme c'est généralement le cas avec les Adwords de Google. D’ailleurs, il talonne déjà Google aux Etats-Unis, où 19% des américains se tournent vers Amazon lorsqu'ils cherchent des informations avant de réaliser un achat contre 20% pour Google.

Doubler Apple... pour concurrencer l'iPad, Jeff Bezos a inventé le Kindle Fire et investi massivement dans cette gamme pour convaincre les plus réticents. Pas facile mais largement faisable dans un univers technologiques où le remplacement des produits fait partie intégralement du jeu. Encore en déficit sur la partie R&D, Amazon veut s'imposer sur la partie services et met tout son écosystème au service de ses projets. Exemple : tous les membres Premium d'Amazon ont accès gratuitement à des dizaines de milliers de film, série Tv ou encore Kindle Book... Le tout disponible en quelque clicks seulement.
La création de contenus est aussi un des axes de conquête pour maîtriser et enrichir l’offre Kindle. Pour cela, Jeff Bezos peut déjà s'appuyer sur son propre studio de jeux vidéos ou sur la production de projets cinématographiques inédits. Sans parler bien sur de son service Kindle Publishing qui s'impose progressivement comme incontournable pour tous les auteurs. La boucle est bouclée : commercialiser un produit (le Kindle sous toutes ses formes) permettant de consommer des produits exclusifs ou à prix canons disponibles via son site.

Amazon capitalise sur un capital confiance de ses utilisateurs absolument incroyable. Tous les indicateurs sont au vert de ce côté là et les nombreuses récompenses décernées à Amazon chaque année prouve à Jeff Bezos que sa maxime "Le client au centre de tout" lui donne raison.

Amazon bénéficie aussi d'une bienveillance privilégiée de la part des pays dans lesquels il opère car chacun de ses centres logistiques et sites web sont synonymes de milliers d'emplois... Ce qui n'est pas le cas de ces concurrents qui sont très rarement décentralisés ou qui recourent fortement à la sous-traitance.

On peut aussi faire confiance à Jeff Bezos pour faire émerger d'autres projets plus ou moins fous. Exemple : à force d'améliorer sans cesse la qualité de sa logistique et d'accroître son volume de vente, qu'est ce qui va empêcher Amazon de devenir lui même un transporteur en lieu et place d'Ups, Fedex ou La Poste ? Le premier pas est fait avec les Amazon Lockers qui sont des consignes 100% Amazon disposées dans de grandes villes américaines et anglaises... Qui remplira directement ses consignes à terme à votre avis ? Au passage, Amazon réinventerait le commerce via le e-Commerce.

On peut aller encore plus loin... À ce rythme la, il y aura bientôt aussi les « StarAmazon Coffee » qui vous permettront d'acheter en ligne depuis un joli fauteuil rembourré dans une ambiance cosy et de vous faire livrer votre commande juste le temps pour vous de déguster un café... gratuit si vous êtes membres Premium.

Autour du même sujet