Le pays est en crise ? Les entrepreneuses ont plus de chances de réussir

Contrairement à tous les a priori que nous entendons, la crise regorge d’opportunités pour nous lancer dans la création d’entreprise. En effet, la concurrence est moins rude puisque les gens n’osent pas se jeter à l’eau. Et sur le terrain de l'audace, les femmes peuvent prendre l'avantage.

Nous vivons aujourd’hui dans un contexte économique incertain. Paradoxalement à cet état d’anxiété concernant l’avenir, un Français sur trois se dit prêt à se lancer dans l’aventure de l’auto-entreprise. Ainsi, on peut se demander si la crise est un frein ou un moteur à l’entrepreneuriat. Dans le contexte actuel, la collaboration est plus vitale que jamais. Depuis quelques années, on ne cesse de nous rabâcher que le pays est en crise, qu’il faut renflouer le déficit public et que cette situation n’est pas prête de se résorber cependant la création d’entreprise n’a jamais été autant favorisée.
Certains penseront que c’est une folie de se lancer dans un chantier comme celui-ci étant donné la conjoncture actuelle mais pour d’autres, cette initiative prend tout sons sens. Contrairement à tous les a priori que nous entendons, la crise regorge d’opportunités pour nous lancer dans la création d’entreprise. En effet, la concurrence est moins rude puisque les gens n’osent pas se jeter à l’eau. De plus, le secteur de l’Internet, du digital, des nouvelles technologies reste épargné par la crise. Il est aussi plus facile de trouver des personnes talentueuses.

La crise peut aussi être une opportunité pour les femmes d’acquérir des postes à responsabilité. Les femmes entrepreneurs représentent seulement trois nouveaux dirigeants sur dix. Même si certaines femmes ont réussi à se hisser au plus haut rang de certaines entreprises, ces exemples restent encore minoritaires : seules dans 28% de TPE-PME, les dirigeants sont des femmes. Un chiffre encore trop faible. Malgré cette situation, la femme a souvent un taux de réussite supérieur à l’homme. Ainsi la crise pourrait permettre un renouveau dans ce schéma que nous subissons depuis maintenant quelques décennies. Cette crise peut être la solution et servir comme dopant pour créer et redynamiser notre système économique. Ainsi, l’entrepreneuriat féminin pourrait apparaître comme un levier économique.
En France, les femmes représentent 47% des porteurs de projets de création ou de reprise d’entreprises. Avant de créer leur entreprise, les femmes prennent en compte les dimensions personnelles, familiales et professionnelles, c’est pourquoi elles se lancent plus tard que les hommes mais détiennent souvent un projet plus abouti. Les causes de la création d’entreprise chez les femmes sont diverses. Elles créent pour se réaliser, pour devenir indépendantes et concilier vie professionnelle et personnelle ou encore pour relever un défi. Elles sont plus conscientes des risques encourus. Elles seraient aussi meilleures planificatrices et auraient un meilleur sens de l’intuition.
Selon une étude réalisée par McKinsey&Co, les entreprises qui ont une plus grande proportion de femmes dans leur comité de direction sont celles qui sont les plus performantes. En terme de leadership, les femmes entrepreneurs, ont un style de management plus souple et plus collaboratif basé sur l’encouragement et le soutien des autres.
En France, il y aurait 5 millions de femmes entrepreneurs et l’essor de l’Internet et des nouvelles technologies a encouragé des femmes à devenir entrepreneur. Les femmes qui se lancent dans cette aventure ont remplacé la peur de l’inconnu par la curiosité. C’est en effet la peur et le doute qui empêchent des femmes brillantes de se jeter à l’eau. Avec l’ère du digital, les femmes ont la parité en ligne notamment aux États-Unis où elles sont dorénavant plus connectées que les hommes. Les réseaux sociaux par exemple ont permis aux femmes de tout âge confondu d’être engagées comme jamais. Le secteur du digital a permis aux femmes de s’émanciper, d’occuper la place qu’elles méritent et d’y exceller. Vive l’entrepreneuriat au féminin !
Allez, Mesdames, Osez vous lancer !

--------------------------------------
Delphine interviendra mi-octobre 2012 au Women’s Forum de Deauville où elle présentera comment utiliser LinkedIn pour son entreprise et elle prendra aussi la parole au digital corner d’Orange pour parler de l’utilisation des réseaux sociaux dans la sphère professionnelle.

 

Autour du même sujet