Les bénéfices du LTE sur l’économie mondiale

Quelle place le numérique prend-il dans l’écosystème économique actuel ? Quel impact la transition au LTE pourrait-elle avoir sur la croissance ? Comment capitaliser efficacement sur cette nouvelle technologie ?

Depuis plusieurs années déjà, les avancées des technologies de l’information et de la communication ont modifié notre façon de communiquer, de travailler et de vivre au quotidien. Néanmoins, au-delà de ces changements, l’évolution principale réside dans l’impact sur la croissance, tant en termes de renforcement de l’économie que d’expansion des opportunités sociales.
A l’instar de technologies similaires par le passé, le déploiement du LTE promet des avantages économiques considérables partout dans le monde : majoration du PIB, création d’emplois, augmentation des investissements par les entreprises, etc.

 « Ces vingt dernières années, les avancées des technologies de l’information et de la communication n’ont eu de cesse de transformer l’économie mondiale. L’Internet a fait naître de nouveaux moyens de rechercher et de partager l’information, de vendre et acheter des biens et des services, de consommer des médias et du divertissement, de communiquer les uns avec les autres, etc. Les télécommunications sans fil ont concrétisé les communications instantanées, permettant aux individus d’être de plus en plus connectés, et mobiles comme jamais. Il ne fait aucun doute que ces transformations ont apporté des avantages économiques et sociaux énormes aux citoyens américains et à ceux du monde entier. »[1]

Selon le rapport « Digital Prosperity: Understanding the Economic Benefits of the Information Technology Revolution », les technologies de l’information et de la communication stimulent la production économique en permettant à davantage de personnes de travailler, y compris les personnes handicapées et celles qui ne peuvent travailler à plein temps, pour qui il devient possible de travailler à temps partiel ou de chez elles... De plus, les technologies de l’information et de la communication « semblent contribuer grandement à atténuer la gravité du cycle économique, permettant à l’économie de tourner à plein régime une plus grande partie du temps. »[2]

De plus, selon le rapport « le soutien à l’économie numérique et à l’innovation » « près de 80% de l’économie française sont concernés par l’économie numérique. »[3] Le cœur de l’économie numérique représente ainsi 5,2% du PIB et 3,7% de l’emploi, plaçant ainsi les TIC comme l’un des secteurs les plus dynamiques de l’économie française.
Confrontés aux difficultés économiques actuelles, les pays du monde entier commencent à envisager les effets positifs potentiels de la technologie LTE et sa capacité à améliorer les perspectives économiques.

En France, par exemple, les principaux opérateurs, portés par le développement de l’économie numérique française qui représente l’une des priorités de l’état ont conscience de l’importance de  financer le développement des futures infrastructures de réseaux à très haut débit, vecteurs de croissance et de productivité majeurs. En effet, si la croissance constatée aux Etats-Unis est un peu moins du quart en France, les conséquences macroéconomiques d’un retard supplémentaire de la France dans le déploiement de ses futurs réseaux seraient dommageables pour sa croissance.

Aux Etats-Unis, un rapport de Deloitte intitulé "The Impact of 4G Technology on Commercial Interactions, Economic Growth, and U.S. Competitiveness" nous apprend, en effet, que pour la transition au LTE, les opérateurs de télécommunications sans fil pourraient investir 25 à 53 milliards de dollars dans la 4G entre 2012 et 2016, générant une augmentation du PIB comprise entre 73 et 151 milliards de dollars et la création de 371 000 à 771 000 emplois.
L’adoption et le déploiement du LTE dans la région Asie-Pacifique pourraient générer une augmentation de 1.000 milliards de dollars du PIB d’ici à 2020. Cet essor économique pourrait se traduire par la création de 2,7 millions d’emplois et d’1,4 million d’entreprises et une augmentation de 171.000 milliards de dollars des recettes de l’Etat. Le report d’un an du déploiement du LTE pourrait faire perdre plus de 40 milliards de dollars de croissance incrémentale du PIB. Pour un retard de deux ans, de 2014 à 2016, la perte pourrait se chiffrer à 138 milliards de dollars de croissance du PIB. Un retard d’un an ou de deux ans nuirait à la création d’emplois, avec respectivement 500 000 ou 900 000 emplois en moins. Les pays qui déclineraient la transition vers le LTE en subiraient les conséquences : 5 % de recettes économiques en moins, 30 % de nouveaux emplois en moins, 30 % de nouvelles entreprises en moins et des recettes de l’état en recul de 18 %. Le marché mobile en Amérique latine génère actuellement 175 milliards de dollars de recettes environ, soit 3,6 % du PIB total, dont 82 milliards de dollars produits par les seuls opérateurs mobiles en 2010 (1,7 % de la production totale de la région) L’écosystème mobile apporte aussi une nette contribution à l’emploi avec près de 600 000 emplois directs et 1 million d’emplois indirects supplémentaires. le déploiement du LTE en Amérique latine permettra de connecter ceux qui ne le sont pas encore, d’accélérer les taux d’adoption et, surtout, de stimuler la croissance économique.[4]

Le déploiement du LTE pourrait injecter près de 15 milliards de dollars dans l’économie de la région et étendre la couverture du haut débit mobile à près de 93 % de la population.[5]
Au vu de la conjoncture actuelle de l’économie mondiale, le déploiement et l’adoption du LTE représentent une formidable occasion de stimuler l’économie. En assurant la promotion des bienfaits économiques du LTE auprès des entreprises et des particuliers par-delà les considérations de débit et de bande passante, les opérateurs de réseaux mobiles les aideraient à mieux comprendre les effets positifs à court et long termes pour leurs communautés. Ils stimuleraient ainsi l’intérêt des professionnels et du grand public pour les produits et services LTE.

Avec l’accélération de ces déploiements, l’économie mondiale commence tout juste à capitaliser sur les avantages économiques de l’accès au LTE. Pour les entreprises, les consommateurs, les gouvernements et les opérateurs mobiles, le meilleur est à venir avec le déploiement accru et la généralisation des réseaux LTE.

-------------------

[1] Extrait de 'The Economic Benefits of New Spectrum for Wireless Broadband', rapport du Council of Economic Advisers, dirigé par le Président des Etats-Unis.
[2]
Extrait du rapport ‘Digital Prosperity : Understanding the Economic Benefits of the Information Technology Revolution'.
[3]
Extrait du rapport ‘le soutien à l’économie numérique et à l’innovation’ rendu par le Ministère de l’économie des finances et de l’industrie ainsi que du Ministère des comptes publics  et de la réforme de l’Etat en janvier 2012.
[4]
D’après une étude de la GSMA et de The Boston Consulting Group.
[5]
D’après une étude de la GSMA et AHCIET.

Autour du même sujet