Etes-vous prêt pour le lancement des nouveaux gTLD ?

Alors que le lancement des premiers nouveaux registres gTLD se rapproche inéluctablement, nombreux sont ceux qui ont souhaité que ce jour n’arrive jamais.

Aujourd’hui, il reste à savoir si ce lancement interviendra dans les tous prochains mois ou s’il sera différé sur le conseil des gouvernements à travers le monde. Cependant, la plupart des entreprises avec lesquelles nous avons été en contact ont cruellement besoin de plus de temps pour se préparer au lancement des nouveaux gTLD.

En quoi exactement doit consister cette préparation ?

  • Identifiez vos marques et entrez-les dans la base de données Trademark Clearinghouse

La base Trademark Clearinghouse est un référentiel centralisant les informations de marques authentifiées, qui seront utilisées pour autoriser les enregistrements pendant la période prioritaire (Sunrise) et le blocage de noms de domaines.
  • Passez en revue toutes les nouvelles demandes de gTLD

L’an passé, l’ICANN a publié l’ensemble de la liste des 1930 demandes, portant sur quelque 1400 nouveaux domaines de premier niveau (TLD), dont environ la moitié pour des registres fermés. Il est essentiel que les propriétaires des marques prennent connaissance de ces demandes et commencent à réfléchir à l’impact que ces nouveaux gTLD vont avoir sur leurs règles de gestion de domaines et leurs stratégies de protection de marques. Il existe un certain nombre de ressources sur le Web pour leur faciliter la tâche, notamment la base de données de demandes de nouveaux gTLD mise à disposition par MarkMonitor.
  • Rationalisez les portefeuilles existants de noms de domaines

Plus que jamais, l’heure est venue d’examiner de près les noms de domaines que vous aviez enregistrés à titre défensif et de vous demander si certains d’entre eux ne sont pas superflus. Étudiez et exploitez les statistiques pour ajouter de nouveaux domaines si nécessaire ou, au contraire, abandonnez ceux qui génèrent peu de trafic voire pas du tout.
  • Actualisez et appliquez vos règles de gestion de domaines

Il est important d’instaurer, à l’échelle de l’entreprise, des règles et des procédures couvrant des questions telles que les personnes habilitées à enregistrer des noms de domaines, les domaines à enregistrer et l’usage qui doit en être fait. Il faut également que ces règles précisent vers quoi vos domaines doivent « pointer », ainsi que des mesures de sécurité concernant par exemple le verrouillage des domaines.
  • Assurez-vous que votre actuel bureau d’enregistrement s’engage à fournir des services d’enregistrement pour les nouveaux gTLD

Choisissez un prestataire qui s’engage à fournir des services d’enregistrement pour l’ensemble des nouveaux gTLD. Une collaboration avec un seul bureau d’enregistrement contribuera à simplifier certains des aspects complexes qui sont à prévoir.
  • Familiarisez-vous avec les nouveaux mécanismes de protection des droits

L’ICANN a adopté un certain nombre de nouveaux mécanismes de protection des droits, notamment les procédures de revendications de marques, les procédures relatives aux enregistrements Sunrise, la procédure de suspension uniforme rapide (URS, Uniform Rapid Suspension), la procédure de résolution de conflits après délégation (PDDRP, Post-Delegation Dispute Resolution Procedure) et la procédure de résolution de conflits sur les restrictions des registres (RRDRP, Registry Restriction Dispute Resolution Procedure).

  • Surveillez les abus et n’agissez que lorsque cela s’impose

Il est important de surveiller tous les enregistrements de nouveaux gTLD afin d’y déceler des problèmes potentiels d’utilisation impropre de marques, slogans, etc. Ce faisant, les entreprises pourront identifier les abus et agir immédiatement lorsque cela s’impose.
  • Budgétez en conséquence

Il est probable que les budgets devront augmenter pour prendre en compte les frais d’enregistrement de domaine, les frais d’inscription dans la base Trademark Clearinghouse, ainsi que les coûts supplémentaires pour surveiller les abus et y remédier.
Bien entendu, il reste encore des zones d’ombres sur le lancement des nouveaux gTLD, par exemple en matière de calendrier, de coûts, de critères d’admissibilité, etc. Néanmoins, il est conseillé de s’y préparer dès à présent compte tenu de la complexité attendue.

Autour du même sujet