Les 5 erreurs à éviter en e-mail marketing

L'e-mail marketing peut représenter plus de 50 % des revenus d'un site de e-commerce. Seulement vous devez employer les bonnes stratégies et surtout éviter 5 erreurs critiques pour l'utiliser à long terme et de façon profitable.

En France, on constate que 64,1 % des entreprises sont pourvues d’un site internet, selon une étude menée par Data Publica. Malgré cette progression (elles étaient 51 % l’an passé), il s’avère que les leviers de performance pour générer du lead sont encore mal connus ou mal exploités. L'e-mail marketing est un levier d'acquisition très puissant qui peut représenter plus de 50% des revenus d'un site de e-commerce. Cependant, vous devez employer les bonnes stratégies et surtout éviter des erreurs critiques pour l'utiliser à long terme et de façon profitable.

Voici les 5 erreurs à éviter

#1 Utiliser trop d'agences marketing

Utiliser plus de 3 agences de marketing pour vos campagnes ne fera pas augmenter de façon proportionnelle votre chiffre d’affaire généré en e-mailing, ni votre nombre de leads. En revanche, vous risquez de dégrader la réputation de votre campagne, finir en Spam, ou être blacklisté par les Fournisseurs d’Accès Internet (FAI) tels que Orange, Free... 
Pourquoi ? Pour deux raisons :

  • Tout d’abord, parce qu’une même adresse email peut être présente dans plusieurs bases de données. En effet, il y a 50.000 fois moins de campagnes actives sur le marché que d'e-mails actifs. Ainsi, les mêmes adresses mails finissent par être utilisées par différents annonceurs, et au final les utilisateurs peuvent recevoir la même semaine voire le même jour, la même publicité. Si cela arrive, les utilisateurs risquent de déclarer votre newsletter comme un Spam, et quand il y a trop de Spam déclarés, votre campagne peut se retrouver bloquée par les FAI.
  • Ensuite, parce que vous n'avez plus le contrôle du calendrier : chaque agence organise ses planning de façon indépendante, et la pression marketing risque de devenir trop forte dès que votre newsletter est envoyée en même temps à plusieurs millions d'e-mails.

Il est donc préférable de limiter le nombre d'agence de marketing pour gérer vos campagnes d'acquisition par e-mail, cela vous permettra de garder le contrôle sur le calendrier et de réduire le risque de blocage de votre campagne.

#2 Ne pas faire de déduplication

Il faut que vous gardiez en tête votre objectif : faire de l'acquisition par emailing. Il ne s'agit donc pas d'envoyer votre campagne aux personnes qui sont déjà inscrites sur votre site ! Il est aussi important de ne pas l'envoyer à tous ceux qui se sont désinscrits ou ceux qui se sont plaints.
Il vous faut donc
tenir  à jour une liste de déduplication et la rendre publique à vos partenaires. Ainsi, vous optimiserez la performance de vos campagnes d'acquisition par e-mailing.

#3 Utiliser la même Newsletter, tout le temps

Quand une newsletter est envoyée sur une base e-mail opt-in, c'est avant tout votre marque qui est visible et c'est votre contenu qui est scanné par les FAI. Or si ce même contenu génère trop de plaintes, les conséquences peuvent être multiples et les FAI sont les seuls juges :

  1. blacklist de la base optin
  2. blacklist de la newsletter
  3. blacklist de la marque !

En utilisant des newsletters différentes avec chaque partenaire, et en renouvelant le contenu régulièrement, vous limitez les risques de voir votre campagne bloquée.

#4 Imposer les Sujets et Senders

Vous avez fait différents tests de vos campagnes, et votre conclusion est claire : c'est le sujet No 3 qui génère les meilleurs résultats, vous allez donc l'imposer à tous vos partenaires, persuadé que cela va booster vos ventes. A votre avis que va-t-il se passer ? Vous allez finir en Spam !
En effet, les internautes utilisent un nombre restreint de webmails (ou FAI). Or, ces FAI font des statistiques sur les contenus envoyés à leurs clients : si un même sujet et un même sender sont envoyés en masse par des bases opt-in différentes, cela sera très rapidement perçu comme du spam. 
Là aussi, seuls les FAI décident des sanctions et vous pouvez à nouveau retrouver votre base opt-in, votre newsletter ou encore votre marque blacklistées par les FAI.

Tester différents sujets et senders reste une excellente pratique, mais il faut laisser à chaque partenaire la possibilité d'optimiser et de varier les sujets et senders. Cela limitera considérablement le risque de mise en spam et donc cela assurera les performances de votre campagne.

#5 Imposer le mardi et le vendredi

Vous avez lu dans la dernière infographie de Getresponse et dans de nombreuses études que les meilleurs jours de la semaine pour vos campagnes sont le mardi et le vendredi. En effet, selon cette étude publiée la semaine dernière, le mardi est le jour le plus populaire pour envoyer des e-mails parce que les e-mails envoyés le mardi ont le plus gros taux d’ouverture. Cette étude révèle aussi que les e-mails envoyés le vendredi génèrent le meilleur taux de clics.


Malheureusement vous n’êtes pas le seul à avoir lu ces études et ce qui était vrai en 2012 ne l’est plus forcément en 2013. Les consommateurs changent rapidement leur comportement. Il ne faut donc jamais avoir d'idée préconçue en e-mail marketing !
Il y a 3 règles importantes en online marketing :
1. Testez
2. Testez
et 3. Testez !

Vous risquez de vous surprendre en apprenant que le Dimanche est finalement un excellent jour, car vos formulaires sont longs et les internautes sont plus tranquilles pour les remplir à la maison plutôt qu'au bureau. Et lorsque vous aurez trouvé le meilleur jour de la semaine, continuez à tester, car cela peut encore changer !

En bref…

Vous souhaitez vous lancer dans une campagne d’acquisition, l’e-mailing reste en 2013 un des meilleurs leviers d’acquisition… Mais à condition de correctement s’en servir et de ne pas commettre ces 5 erreurs qui peuvent être fatales à la performance de votre campagne !

   

Autour du même sujet