Recruter un profil web/e-commerce : en interne ou via un cabinet de recrutement ?

Une forte croissance de l’activité au sein de votre agence webmarketing, un coût de gestion de votre SEO par un prestataire qui devient exorbitant, une agence web au coût homme / jour à l'inflation similaire aux Bitcoins... ou bien tout simplement une envie d’internaliser une compétence dans un but stratégique.

Les raisons de recruter au sein d’une entreprise du secteur Internet sont multiples, mais sont toujours une bonne nouvelle. Maintenant, il va falloir passer à l'action.

Cette phase de recrutement se décompose en plusieurs parties : d’abord, la définition de la fiche de poste, afin de situer le périmètre exact affecté à cette nouvelle ressource, et s’il en a plusieurs, à combien de pourcent telle ou telle charge incombe à son temps de travail. Ensuite, une fois qu’on y voit plus clair et que c’est écrit dans le marbre et validé par tout le monde, une budgétisation du salaire de ce profil : on fait un tour d’horizon des salaires proposés sur les fiches de postes similaires en tapant des mots clés sur Google, Indeed, Monster, l’APEC, E-Works etc. Les salaires ne sont pas tout le temps indiqués, on voit parfois quelques salaires parisiens et donc on va essayer de s’aligner, puis finalement opter pour un “junior +” qui coûtera au global 15 à 20 % moins cher et qui fera la même chose… du moins on l’espère.

Maintenant que l’on sait combien on veut mettre sur la table (n’oubliez pas les charges patronales et le temps de formation / d’intégration afin d’avoir une estimation réelle du coût global de l’embauche sur la 1ère année), et ce qu’on recherche comme type de profil, il reste à lancer les recherches. Et là plusieurs solutions : s’adresser au Pôle-Emploi de la région, diffuser votre fiche de poste partout ou c’est écrit “gratuit”, chasser vous-même les profils sur les réseaux sociaux, ou bien confier cette recherche à un cabinet de recrutement. On peut même mixer le tout en même temps (mais attention à ce que cela ne devienne pas contre-productif).

Choisir parmi ces solutions, cela consiste finalement à se demander s’il est intéressant de recruter soi-même en interne ou de confier cette mission à des recruteurs spécialisés qui font ça au quotidien. Bien évidemment, le budget d’un cabinet de recrutement, en moyenne à 20 % du salaire global n’est pas négligeable (exemple : vous recrutez un profil à 35 000 euros brut, le cabinet vous coûtera 7 000 euros H.T). Mais si vous êtes gérant ou directeur d'une structure qui génère un certain C.A., le taux horaire de votre rémunération passé à rechercher des profils peut très vite vous coûter la même chose, voire plus si vous ratez des deals à cause de cette obsession qu’est le dossier “recrutement”.

Quels sont les avantages de passer par un cabinet de recrutement ?

  • Le cabinet s’engage sur du résultat : un cabinet de recrutement, dans la plupart des cas, ne vous facture qu’au placement du candidat (cela signifie que tant que vous n’engagez pas contractuellement le candidat, vous ne payez rien, sachez que certains cabinets prennent une partie comme "acompte" en démarrage de recrutement).
  • C’est donc une prise de risque faible pour vous, voire nulle, hormis la perte de temps si le cabinet ne réussit pas à trouver de candidats qui vous conviennent.
  • Vous avez un interlocuteur dédié, le consultant RH / chasseur de tête en charge de votre dossier, qui sera là pour faire tout le travail fastidieux pour vous, et que vous pourrez embêter toutes les 5 minutes, sur qui vous pourrez mettre la "pression" (pas trop non plus, soyez sympa).
  • Certains cabinets vont appliquer des facturations très agressives (inférieure à 20 % du salaire annuel brut), et avec des conditions très avantageuses (paiement de 50 % à l’embauche, 50 % à la validation de période d’essai par exemple).
  • Le cabinet de recrutement fera un vrai suivi des candidats (à ce sujet, je vous renvoie vers cet article qui explique le processus de recrutement dans un cabinet), il sera également votre tiers de confiance, en procédant à une prise de référence pour s’assurer que le profil embauché soit le reflet du CV imprimé, en lui faisant éventuellement passer des tests techniques etc.
  • Enfin, il vous accompagnera lors de la phase de négociation salariale : le cabinet a une vue plus précise des salaires pratiqués sur le marché, et saura donc déceler parmi les candidats les joueurs de poker, et vous faire peut-être économiser 2/3k€ qui réduiront votre investissement… qui sait ?

Quels sont les avantages de faire vous même le recrutement d'un profil web en interne ?

  • Le coût économisé : 7 000 euros de trésorerie ou marge brute, ça en fait des Colissimo à expédier pour un e-marchand au panier moyen de 20 euros, ou encore des budgets publicitaires à gérer pour une agence SEM etc.
  • Le soucis du détail : vous êtes exigeant et vous pensez (à juste titre) que votre entreprise a une dynamique particulière, et que pour cela il faut recruter un profil qui collera parfaitement à la philosophie de la maison, c’est donc plus facile pour vous de le chercher vous-même, de scruter son CV et son profil en ligne, de le contacter "à votre manière" pour voir comment il réagit etc...
  • L’expertise métier : même si les consultants RH sont très calés sur leurs sujets, cela reste rare d’en rencontrer qui ont occupé récemment des postes qu’ils recrutent (logique, ils ne vont pas cumuler deux métiers), ou qu’ils soient à jour sur les critères du dernier Google Panda 4.0 par exemple, cela ne veut pas dire qu'ils ne font pas de veille.
  • Le type de profil : vous allez axer votre recherche de candidats avant tout sur des personnes en recherche active, car la chasse de profils déjà en poste est plutôt fastidieuse, donc quand le candidat fait également un pas vers vous en postulant à votre annonce, ça équilibre le rapport de force.
  • Le salaire proposé : oui, j'ai cité comme avantage pour un cabinet de recrutement le fait qu'il peut vous aider à négocier le salaire du candidat, et des économies potentiellement réalisables, mais sachez également que le consultant RH va beaucoup chasser dans les profils déjà en poste, donc forcément plus cher car ils n'ont "rien demandé" (et dans l'esprit des candidats, les salaires proposés par les cabinets de recrutement sont plus élevés que ceux en direct avec l'entreprise)

Alors, finalement que faire si on doit recruter un profil web pour son entreprise ?

  • Privilégier la piste interne dans un premier temps : si vous avez le temps nécessaire, venez découvrir les joies du recrutement en diffusant vous-même votre annonce bien rédigée et venez chasser sur les réseaux sociaux (à ce sujet, je vous renvoie vers cet article qui propose 5 conseils pour attirer les meilleurs talents web),
  • Ensuite, cela dépend de l’enjeu du poste : si vous recrutez un Directeur Commercial / Bizdev, un CTO ou tout autre profil clé pour le développement de votre entreprise, il est évident que ce ne sont pas des profils qui courent les rues, mais ce sont également des profils stratégiques qui méritent peut-être une première approche de votre part pour savoir ce qu'il vous faut réellement au regard du marché,
  • Fixez-vous un délai raisonnable pour votre recrutement auquel vous vous tiendrez : si au bout de 3 mois, vous n’avez pas eu de piste concluante (promesse d'embauche signée, ou des candidats en shortlist qui doivent revenir vers vous par exemple), il est temps de changer de fusil d’épaule et de se faire aider par des professionnels,
  • En second temps, testez la solution des cabinets de recrutement… mais n’hésitez pas à en contacter 3/4 et fiez-vous d'avantage au contact humain qu’aux tarifs pratiqués, car premièrement c'est eux qui prennent les risques sur le fond (et un cabinet de recrutement, ça reste une entreprise avec des salariés à payer en fin de mois), et deuxièmement pour 1 000 euros de différence il peut y avoir une qualité de prestation qui vous fera gagner un temps précieux, et surtout un profil embauché qui fera progresser votre entreprise
Et pour vous, quels sont les avantages et inconvénients de passer par un cabinet de recrutement ou en interne ? N'hésitez pas à partager vos avis en commentaire de cette chronique.

Recrutement / Salaires