3 conseils pour convertir des utilisateurs anonymes en consommateurs identifiés

Pour communiquer des messages pertinents à leurs cibles pour les inciter à acheter et les fidéliser, les marketers doivent connaître leurs utilisateurs. Mais tous les utilisateurs ne se laissent pas facilement convaincre de s’identifier auprès de sites, d’applications. Voici 3 approches pour les encourager à lever le masque

1. Le gagnant-gagnant  

Les utilisateurs sont plus enclins à décliner leur identité et leurs informations personnelles quand ils ont quelque chose à y gagner. Ils créeront plus volontiers un compte si cela leur permet d’interagir de manière transparente et directe avec la marque et la communauté de consommateurs, et ils se connecteront et s’impliqueront davantage. Voici quelques statistiques qui en attestent1 :

 
  • les évaluations et critiques font grimper le taux d’abonnés en ligne de 50 % dans 32 % des entreprises ;
  • les commentaires améliorent de 25 à 49 % le nombre d’abonnés des marques dans 30 % des cas ;
  • la ludification augmente de plus de 50 % le nombre des créations de comptes dans 30 % des sociétés.
 

Mais l’engagement n’est utile que s’il délivre des informations exploitables sur les utilisateurs. D’où l’intérêt de proposer aux visiteurs des moyens pour interagir directement avec la marque. Vous collecterez ainsi plus de données, de meilleure qualité, qui vous aideront à proposer des expériences d’utilisation personnalisées, des contenus mieux ciblés ou encore des feuilles de route plus lucratives.

 

2. L’authentification unique (Single Sign-On, SSO)

 

Plus le nombre de domaines Web d’une marque est élevé, plus il lui est difficile d’inciter les visiteurs à s’identifier. Avec le SSO, une enseigne peut permettre aux utilisateurs de naviguer sur plusieurs de ses sites en ne s’identifiant qu’une seule fois.

 

La technologie synchronise les informations de connexion pour permettre aux utilisateurs de passer d’un site à un autre, ou d’utiliser les applications qui y sont hébergées, en toute transparence. Autre avantage de cette approche : elle permet d’obtenir un profil unique complet du consommateur, tout en simplifiant la gestion des données d’identité en back-end.

 

C’est ainsi que la société mère opérant les sites Food NetworkHGTV et DIY Network permet à ses visiteurs de naviguer sur n’importe lequel de ses domaines en restant identifiés à partir du moment où ils se sont connectés à l’un d’entre eux.

 

3. Rapprocher les données anonymes des utilisateurs identifiés

 

Les cookies permettent de compiler quantité de données sur des utilisateurs anonymes. Ils fournissent des informations utiles sur les comportements des visiteurs, mais pas sur leurs centres d’intérêt ni leur identité. Même les données spécifiques aux terminaux s’avèrent peu pertinentes à présent que les consommateurs jonglent avec plusieurs terminaux mobiles.

 

Les solutions intégrant gestion des identités et administration des données, ou des outils d’automatisation permettent de corréler les données client anonymes existantes avec les données d’identification des utilisateurs qui se connectent sur un site. Ainsi, lorsqu’ils s’enregistrent, le site transmet leurs données d’identification à la plateforme d’administration des données, qui les synchronise avec l’ID anonyme et les données déjà enregistrées concernant ces utilisateurs. Les données d’identification peuvent ensuite être transférées directement de la plateforme de gestion des identités à celle d’administration de données, puis attribuées aux utilisateurs dont l’ID de connexion au site correspond, quels que soient les terminaux utilisés et les domaines visités.

    1http://www.techvalidate.com/product-research/gigya-connected-consumer-management-suite

LA PLATEFORME / Convaincre