CES 2016 : Que doivent en retenir les marques & les annonceurs ?

Une semaine après la clôture du Consumer Electronics Show de Las Vegas, la Mobile Marketing Association France a souhaité connaitre le sentiment de ses membres sur cette grande messe de l'électronique grand public.

Quelles innovations ont retenu leur attention ? Quel sera l'impact de ces innovations sur le marketing mobile et leur activité ? Retrouvez les témoignages de Séverine Dumont (userADgents), Gautier Pigasse (Adsp) et Nicolas Rieul (Dentsu Aegis Network).

Né en 1967 à New York avec à peine 200 exposants, le Consumer Electronics Show, désormais organisé chaque année à Las Vegas, a rassemblé cette année plus de 36000 exposants dont près de 250 entreprises françaises, et attiré plus de 170 000 personnes, souhaitant découvrir les dernières tendances du secteur.

 

Historiquement dominé par les constructeurs informatiques, le CES 2016 a clairement confirmé l'entrée de la planète digitale dans une ère "post PC" avec l'absence de grands constructeurs tels que Apple ou Microsoft, et la présence de très nombreuses marques évoluant en premier lieu dans l'écosystème du mobile ou désormais dans celui de l'IoT, l'internet des objets.

 

"Tout un pavillon était dédié cette année aux objets connectés avec de nombreuses innovations dans la "smarthome", avec par exemple les partenaires Work with NEST de Google, la plate-forme SmartThings de Samsung qui permet de connecter tous ses produits ou de très nombreuses innovations qui permettent de mieux contrôler sa maison  (communication avec Amazon Echo, ouverture de porte, miroir connecté avec les infos trafic, météo…) et de simplifier la vie de leurs utilisateurs (parapluie intelligent, contrôle de la qualité de l’air, de la food, du sommeil, du sommeil des enfants, des animaux,…).

 

Outre la domotique, beaucoup de stands étaient également consacrés à la "smartcar" avec des véhicules toujours plus connectés, toujours plus intelligents, avec la promesse de voitures 100% autonomes d'ici à peine 2 ou 3 ans. L’Intelligence Artificielle va nécessairement amener des services hyper personnalisés et des recommandations toujours plus prédictives. Cela va enrichir la relation client, et les possibilités en publicité et geofencing vont être encore plus riches. Les interconnexions entre les métiers et univers de consommation sont également de plus en plus fortes grâce aux écosystèmes ouverts et API : par exemple ma voiture peut se connecter à mes chaines de restaurants préférées et me les recommander sur mon trajet. " explique Séverine Dumont de userADgents, spécialiste du mobile et des objets connectés.

 

"Ce CES a clairement démontré que l'écosystème du mobile a détrôné celui du PC. Le smartphone devient la télécommande du quotidien et permet de piloter sa maison, un robot, sa voiture voire un drone avec des applications dont on commence tout juste à prendre la mesure. Tout ceci confirme la vision d'Adsp, qui travaille depuis quelques années sur le mobile et le papier connecté. C'est également une belle vitrine pour la French Tech, qui était bien représentée cette année à Las Vegas avec près de 200 start-up (Withings, NetAtmo, Gyroptic, Parrot, etc...) mais également de nombreux grands comptes (Valeo, La Poste, Legrand, ...), et qui démontre ainsi chaque jour sa capacité d'innovation mais également de commercialisation de nouveaux objets" ajoute Gautier Pigasse d'Adsp, un spécialiste de la publicité mobile, desktop et des objets connectés.

 

Avec plus de 6 milliards d'objets connectés qui pourraient être vendus dès cette année et un parc qui pourrait dépasser les 50 milliards d'unités dès 2020, l'internet des objets apparaît donc comme le principal sujet de ce CES 2016. Mais le salon américain a également consacré de nouvelles technologies comme les vidéos sphériques et surtout la réalité virtuelle, qui promettent de révolutionner les interfaces homme-machine.

 

"Des géants tels que Google, Facebook, Sony, Nvidia, Samsung ou Intel ont multiplié les annonces en matière de réalité virtuelle. Même si cette technologie devrait dans un premier temps être exploitée dans l'univers du gaming, d'autres expériences étaient orientées vers le tourisme, la démonstration de produits, la cuisine voire le pilotage de drones." indique Séverine Dumont de userADgents.

 

"2016 est clairement l'année de la réalité virtuelle. Outre le casque Oculus Rift de Facebook, dont la commercialisation est imminente, et le masque Google Cardboard, qui transforme n'importe quel smartphone en casque de réalité virtuelle, les internautes commencent à découvrir les vidéos à 360° sur YouTube ou Facebook et notamment d'excellentes publicités immersives comme celle réalisée par Audi. C'est un nouveau champs d'application pour le smartphone et clairement un tout nouveau territoire à conquérir pour les marques d'autant que les betas de mémorisation devraient être excellents, largement au-delà des 75% de la publicité au cinéma", ajoute Nicolas Rieul de Dentsu Aegis, dont le studio Isobar propose ce type de format. 

 Qu'il s'agisse de révolutionner les techniques d'acquisition de clients (nouvelles formes de publicité immersive), d'augmenter les taux de conversion (intelligence artificielle,  livraison robotisée) ou tout simplement de mieux gérer la fidélisation des clients (trackers d'activité), ce CES 2016 aura en tout cas été une grande source d'inspiration pour les professionnels du Mobile Marketing qui se donnent rendez-vous, tout comme les autres jeunes pousses de la French Tech, au Mobile World Congress de Barcelone pour poursuivre leur conquête de l'écosystème Post-PC.

Marketing mobile