Les applis mobiles mènent l’industrie musicale tambour battant

L’industrie musicale a aujourd’hui une opportunité unique: plus de 4 milliards de personnes sur Terre sont équipés d’un smartphone, c’est à dire d’un baladeur musical connecté. Dans cette nouvelle quête pour l’attention, l’industrie musicale doit adapter sa stratégie. La clé du succès dans ce nouveau monde mobile ? Les données.

L’avènement d’internet a, dans les premiers temps de l’internet haut débit, constitué une menace  pour les géants de l’industrie musicale. Même si la crise n’a épargné aucun acteur du secteur, le mobile, lui, a donné un nouvel élan aux éditeurs et aux créateurs.

Selon nos estimations, l’app économie pèsera 6 300 milliards de dollars en 2021. En 2016, les utilisateurs avaient passé pas moins de 1600 milliards d’heures sur les apps – c’est 150 milliards d’heures de plus que l’an passé, pour une moyenne de 2 heures d’utilisation par jour. 

L’industrie musicale a aujourd’hui une opportunité unique: plus de 4 milliards de personnes sur Terre sont équipés d’un smartphone, c’est à dire d’un baladeur musical connecté. 

Dans cette nouvelle quête pour l’attention, l’industrie musicale doit adapter sa stratégie. La clé du succès dans ce nouveau monde mobile ? Les données.

 
Travailler (dur) pour gagner plus  

La musique n’a jamais été aussi facile d’accès. Mais avec autant de services disponibles gratuitement, comment l’industrie fait-elle pour gagner de l’argent ? Les applis ont joué un rôle important dans la conversion de clients potentiels en abonnés payants. Les principaux services de streaming ont tous su mettre à profit la technologie pour générer des revenus et dynamiser leurs ventes. Spotify en est le parfait exemple. L’entreprise a fait un véritable tabac lorsqu’elle a proposé ses abonnements dans l’App Store. Cette idée a permis à un grand nombre d’utilisateurs, de souscrire un abonnement, sans avoir à saisir leurs informations bancaires.

 

D’autres services de streaming ont également adopté une stratégie pour promouvoir leurs abonnements. Au lancement d’Apple Music, Apple a utilisé son appli musicale native pour rediriger automatiquement les utilisateurs vers ce service. En offrant 3 mois d’utilisation gratuite à l’ouverture de l’application, Apple a pu séduire une vaste base d’utilisateurs payants.

 

Deezer n’est pas en reste lorsqu’il s’agit de mettre au point des stratégies inventives pour augmenter sa base d’utilisateurs et dynamiser sa monétisation. L’entreprise a lancé une campagne offrant à ses clients un abonnement d’un an à Deezer. Les bénéficiaires de l’offre ayant goûté au streaming, bon nombre d’entre eux ont renouvelé leur abonnement bien après la période d’essai. Un partenariat qui s’est ensuite poursuivi avec Deezer Elite – version du service sans perte de qualité, uniquement disponible sur Sonos.

 
La quête du streaming  

Le streaming a supplanté la radio, les CD et les téléchargements, devenant le canal numéro un de consommation de musique. Les données publiées l’an dernier par Spotify révèlent que le mobile représente 67,2 % du temps passé sur la plateforme.

Un phénomène qui a largement profité à l’industrie musicale, réduisant le nombre de téléchargements illégaux et augmentant les profits des labels.

Ce bouleversement a eu une influence considérable sur la façon dont la musique est conçue, distribuée et promue. La rupture avec les canaux de vente traditionnels oblige l’industrie musicale à mettre en place des stratégies tournées vers le mobile, un marché pour le moins saturé. Sans connaissance sur les technologies mobiles ni insights sur le marché des applis, les principaux acteurs de ce secteur risquent fort de naviguer à l’aveugle dans un marché de plus en plus concurrentiel.

 
La production  

La révolution mobile a lentement, mais sûrement changé la façon dont la musique est conçue...

Le mobile a également influencé la qualité du son. La plupart des consommateurs écoutent des fichiers compressés avec des casques bas de gamme ou des enceintes de faible qualité. En plus de se lancer dans une guerre pour l’attention, l’industrie musicale est donc entrée dans la guerre contre le bruit. Une guerre qui implique de changer la conception même des pistes en privilégiant certaines fréquences au détriment de fréquences plus subtiles.

 
Une portée considérable  

Le développement de services de streaming de musique mobile-first — comme Apple Music ou Soundcloud — a permis aux artistes de mettre leurs œuvres en ligne pour les partager avec leurs fans d’un simple clic.

 

À cela s’ajoute « la quête de la qualité ». Si Spotify reste le service de streaming le plus populaire, certains bouderont le format compressé de ses pistes audio et préféreront se tourner vers des services comme TIDAL qui proposent du son Hi-Res. Mais ce dernier risque fort de se voir voler la vedette alors même que Spotify s’apprête à lancer son propre service lossless.

La réussite des apps de streaming s’appuie sur des plateformes spécialisées qui leur fournissent de précieuses informations utilisateurs et leur permettent de développer des stratégies marketing réussies. Ces mesures leur permettent de fidéliser leurs clients et de dynamiser leur taux d’engagement.

 
Ode à la découverte  

Le fait que nous privilégions nos téléphones connectés pour écouter de la musique donne un plus large aperçu de nos habitudes. Plus les services de streaming musicaux en apprennent sur leurs auditeurs, plus ils sont en mesure de les orienter. En personnalisant l’expérience de ces derniers et en leur recommandant certains auteurs ou playlists, ils facilitent la découverte des artistes.

Spotify est peut-être l’un des services ayant le mieux appréhendé la nécessité de mettre en avant ses musiques les moins écoutées. En apprenant à connaître ses utilisateurs, le service a pu mettre sur le devant de la scène des pistes et des artistes peu écoutés en suggérant certaines playlists.

Discover Weekly met à profit les données auditeurs pour leur proposer une sélection hebdomadaire d’artistes susceptibles de leur plaire. Elle permet à Spotify et aux artistes eux-mêmes de promouvoir certains titres en se basant, sur les habitudes et les comportements des auditeurs. L’exploitation intelligente des données est en passe de changer la façon dont les artistes font leur promotion et le rapport des auditeurs à la musique.

Les algorithmes et les données sont désormais au cœur de la découverte musicale moderne. 

Les applis de streaming de musique ont révolutionné l’industrie, elles ont redonné un nouveau souffle au marché. Pourtant, même si l’accès à la musique n’a jamais été aussi facile, il est plus difficile que jamais de se faire entendre. Oubliés les spots traditionnels, l’avenir est dans le publicités intégrées. De plus en plus d’utilisateurs sont à l’écoute, veillez donc à ce que votre son parvienne jusqu’à leurs oreilles !

Haut débit / Streaming

Annonces Google