Malgré ce que dit Microsoft, la Surface Pro 3 ne remplacera pas votre portable

Test Surface Pro 3 Il y a dix jours, Microsoft dévoilait la nouvelle version de sa tablette. Lors de sa conférence de presse, l'éditeur a cherché à montrer qu'elle concrétisait ce à quoi nous avions tous rêvé.

Pendant une heure lors du lancement de sa nouvelle tablette, le patron de l'activité Surface, Panos Panay, a tenté de persuader une audience de journalistes IT et d'analystes que, finalement, Microsoft avait construit le terminal de leur rêve : la Microsoft Surface Pro 3. Elle pouvait faire office de véritable PC pour travailler, et de tablette pour les activités plus informelles comme surfer sur le web ou exécuter un jeu. Pourquoi alors acheter un portable à 1000 dollars et une tablette à 500 quand un terminal coûtant un peu plus de 900 dollars peut faire office des deux ? Après tout, plus de 90% des possesseurs de tablette utilisent toujours un portable.

Et en plus c'est une tablette qui est plus légère et plus mince qu'un MacBook Air, tout cela avec une performance comparable voire meilleure. Avec à la clé un écran tactile de 12 pouces de qualité. Un ventilateur silencieux. Un stylet pour dessiner et prendre des notes.

surface pro 3
La Surface Pro 3 © Steve Kovach/Business Insider

Partant de là, est-ce que ce serait un produit que vous aimeriez acheter ? C'est la même histoire que nous entendons depuis que Microsoft a lancé la Surface il y a près de deux ans. Microsoft a simplement amélioré son discours cette fois.

Malheureusement, ce discours est toujours excessif. La Surface Pro 3 nous amène plus près du rêve d'un terminal tout en un, sans pour autant atteindre tout à fait ce niveau. La Surface Pro 3 est disponible en pré-commande à 799 dollars, mais vous devrez verser 130 dollars de plus pour l'optionnel mais essentiel clavier Cover (plus de détails un peu plus loin). Elle sera lancée en août.

 

Comment se présente-t-elle ?

D'un point de vue matériel, la Surface Pro 3 est tout simplement impressionnante. C'est une merveille que Microsoft soit parvenu à intégrer tous les composants d'un PC complet dans quelque chose d'aussi fin, brillant, beau, et durable. La résolution d'écran est poussée. Tapez sur le clavier Cover, et vous aurez rapidement accès vos documents Office et e-mails Outlook.

Il ne faut pas comparer la Surface Pro 3 à d'autres tablettes, notamment en termes de prix. C'est un PC déguisé en tablette, et pas une tablette pouvant prétendre être un PC. Et c'est pour cela que la Surface coûte significativement plus qu'une tablette classique. On peut penser que c'est un concurrent du MacBook Air, et pas de l'iPad. Avec ses 9,1 mm, la Surface Pro 3 est légèrement plus épaisse qu'un iPhone 5S. Sans le clavier Cover, elle pèse 800 grammes, ce qui est au dessus de la moyenne des tablettes standards, mais impressionnant pour un PC complet.

surface pro 3
La Surface Pro 3 est légèrement plus épaisse que l'iPhone 5S. © Steve Kovach/Business Insider

 

Si vous achetez la station d'accueil de la tablette Surface de Microsoft, vous pourrez brancher la tablette sur un écran externe, un clavier, et une souris, et l'utiliser en remplacement de votre PC desktop. Elle est également dotée d'un stylet spécial que vous pouvez utiliser pour convertir l'écriture manuscrite en texte et rapidement copier-coller des éléments. Le stylet se connecte à la Surface via Bluetooth, et double-cliquer sur le bouton disponible à son extrémité permet de réveiller la tablette et lancer automatiquement OneNote, l'app de prise de notes de Microsoft.

Le clavier Cover introduit également certaines améliorations. Le touchpad est plus grand et plus sensible. Il y a une bande magnétique sur le bord inférieur de l'écran qui permet de connecter le clavier, ce qui lui donne un angle de saisie plus confortable (les versions antérieures des Surface obligeaient l'utilisateur à taper avec l'écran à plat, ce qui était inconfortable). Microsoft indique que le nouvel angle du clavier permet à la Surface d'être plus facilement posée sur les genoux.

surface pro 3
Le nouveau clavier Cover s'incline pour offrir un angle de saisie plus confortable. © Steve Kovach/Business Insider

Quelle impression fait-elle ?

La Surface Pro 3 est la meilleure machine Windows 8 que vous pouvez acquérir. Mais ne prenez pas ça pour un compliment. Quand j'étais scout à l'école primaire, j'ai gagné la première place dans la "course des tortues" à la Pinewood Derby (célèbre course de petites voitures organisée entre troupes de scouts aux US). La voiture la plus lente. Le prix de la pire place. J'ai eu le trophée. C'est bien ce que l'on pressent en désignant la Surface Pro 3 de meilleure machine Windows 8.

Le problème ne vient pas du matériel, mais de Windows 8. Malgré les améliorations réalisées par Microsoft depuis un an et demi, Windows 8 demeure incommode et difficile à utiliser. Vous êtes confronté à deux systèmes d'exploitation, un pour le tactile et l'autre pour le desktop. Ce qui veut dire aussi deux navigateurs. Deux applications de messagerie. Deux menus de configuration possibles. Laissez un débutant essayer Windows 8 pendant 15 minutes... il sera scié par la simplicité d'iOS comparé à Windows 8.

surface pro 3
Le mode desktop sur la Surface Pro 3. © Steve Kovach/Business Insider

C'est mon troisième examen de la Surface, et c'est la troisième fois que je dis la même chose. La Surface Pro 3 est une tablette médiocre, un ordinateur portable médiocre. Mettez les deux ensemble, et vous avez un terminal coûteux qui n'est toujours pas aussi idéal qu'un outil plus traditionnel.

Cela dit, si vous appréciez Windows 8, vous aimerez certainement la Surface Pro 3. C'est le premier terminal que vous pourriez choisir d'acquérir si vous voulez une machine Windows. Je ne considère pas qu'il s'agit du système d'exploitation optimal, mais si vous voulez un gadget qui peut vraiment tout faire (mais pas parfaitement), la Surface Pro 3 conviendra très bien.

En revanche, ce qui cloche vraiment est que Microsoft n'a cessé d'essayer de persuader que la Surface Pro 3 pouvait remplacer un ordinateur portable, tout en tarifant 130 dollars de plus pour le clavier Cover. Si quelqu'un essaie de vous vendre un portable sans clavier, vous rirez et irez dépenser votre argent ailleurs. C'est comme acheter une voiture sans roues. Sans compter que le clavier en question n'est pas exceptionnel. Le défilement à deux doigts est un point frustrant, et je me suis souvent retrouvé à surligner un texte de manière aléatoire sur une page web sans le vouloir. En plus, bien que Microsoft ait promis que la Surface Pro 3 se place parfaitement sur les genoux, le clavier est toujours trop fragile, ce qui est loin d'être aussi bien qu'avec un portable.

La durée de la batterie est aussi décevante. Microsoft revendique une autonomie de 8 heures, mais je n'ai pu atteindre que 5 heures. Ce n'est pas beaucoup, en considérant que des portables, tel le MacBook Air, peuvent tenir 10 heures.

La plus importante amélioration côté matériel réside dans la béquille. Elle est maintenant entièrement ajustable, vous pouvez par conséquent incliner la tablette pour bénéficier de l'angle le plus confortable pour vous (la béquille du précédent modèle de Surface se limitait à deux configurations). Elle peut même se rapprocher d'une position horizontale, ce qui est probablement appréciable pour les artistes qui souhaitent dessiner sur le terminal avec le stylet. A cet égard, la Surface Pro 3 correspond bien à un ordinateur portable.

surface pro 3
La béquille de la Surface Pro 3 est entièrement ajustable. © Steve Kovach/Business Insider

La performance de la Surface Pro 3 est supérieure à celle d'une tablette, mais sa taille paralyse ses chances en matière d'ultra portabilité face aux tablettes concurrentes - qui incluent d'ailleurs la propre Surface RT 2 de Microsoft. La Surface Pro 3 est de 450 grammes plus lourde que l'iPad, et son écran de 12 pouces n'est pas très confortable pour une lecture en position inclinée sur un canapé ou dans un train, pour lire un e-book ou regarder un film sur Netflix. Si vous souhaitez une tablette, un iPad, un Kindle Fire, ou une Google Nexus 7 sont bien mieux. La Surface Pro 3 est trop grosse, et la durée de sa batterie est trop faible par rapport à la concurrence.

Conclusion

Si vous appréciez Windows 8 et utilisez beaucoup Office, alors la Surface Pro 3 est un terminal parfait pour vous. C'est la représentation idéale de ce que Microsoft croît que Windows 8 doit être, et vous allez l'adorer si vous l'achetez dans cet état d'esprit. Mais pour n'importe qui d'autres, Microsoft n'a pas rempli sa promesse de construire un terminal qui peut tout faire, et tout faire bien. Cela dit, il y a toujours de l'espoir. L'équipe Surface a su prouver que le portable n'a pas encore fini d'évoluer. Elle nous a montré que nous sommes tout proches d'un monde où, oui, peut-être nous n'avons pas besoin de trimballer deux terminaux, ou plus, quand un seul peut suffire. Nous n'y sommes pas encore, mais le but est proche.

Article de Steve Kovach. Traduction par Antoine Crochet-Damais, JDN

Voir l'article original : REVIEW: Despite Microsoft's Claims, The Surface Pro 3 Won't Replace Your Laptop

Microsoft / Tablette