Eliumstudio, l'agence de design IoT française star du CES 2017

Eliumstudio, l'agence de design IoT française star du CES 2017 Ses designers se sont fait un nom dans le secteur en dessinant la quasi-totalité des objets connectés de Withings. Ils ont conçu neuf produits présentés par des start-up tricolores à Las Vegas.

Dessiner l'objet parfait. C'est après cet idéal que courent les dix associés de l'agence de design parisienne Eliumstudio. Créée en 2002, l'entreprise a commencé à travailler sur des projets d'objets connectés en 2009 avec le pèse personne communiquant de la marque française Withings (rachetée 170 millions de dollars par le finlandais Nokia en avril 2016). La quasi-totalité des appareils intelligents commercialisés par ce pionner de l'Internet des objets ont ensuite été conçus avec Eliumstudio. "Cette collaboration nous a donné une visibilité forte dans le petit monde de l'IoT", souligne Pierre Garner, l'un des co-fondateurs de la structure, devenue une référence dans le secteur.

Dessiné par Eliumstudio, Remi est un réveil communicant pour enfant présenté au CES par UrbanHello. © UrbanHello

L'entreprise fait cette année le déplacement au CES et pour cause : neuf start-up françaises qui présentent cette année leur objet connecté à Las Vegas ont fait appel au coup de crayon de ses designers. Quatre de ces produits ont reçu un CES innovation awards, un prix remis par les organisateurs de l'évènement qui vient récompenser un "design produit" innovant.

Eliumstudio a par exemple conçu le réveil communiquant pour enfants Remi d'UrbanHello, la télécommande universelle Smart Remote de SevenHugs ou encore la dernière montre intelligente de Withings. La société a également dessiné la brosse connectée développée par Withings en collaboration avec Garnier, l'une des marques du groupe L'Oréal. Cette brosse, qui analyse la qualité du cheveu, est capable de conseiller des soins appropriés à son utilisateur. "Nous travaillons de plus en plus avec de grands groupes, comme Seb ou Schneider Electric. Ils commencent à investir le marché des objets connectés", se félicite l'entrepreneur, qui a été approché en 2016 par quatre entreprises du Cac 40.

"Nous travaillons de plus en plus avec de grands groupes qui se lancent dans l'IoT, comme Seb ou Schneider Electric"

Ces sociétés viennent chercher chez Eliumstudio le flair de ses designers et leur expérience solide d'un secteur encore naissant. "Nos clients IoT viennent souvent nous trouver très tôt dans leur processus de conception produit, avant d'avoir fixé définitivement le choix de leurs composants électroniques. Cela nous permet d'être libres et de les challenger : si vous optez pour un capteur qui consomme moins d'énergie, la batterie pourrait être plus petite et le produit plus ergonomique", illustre Pierre Garner.

Afin de trouver le design idéal pour la télécommande universelle de SevenHugs, Eliumstudio a travaillé sur des dizaines de maquettes. © SevenHugs

Pour se distinguer dans la jungle toujours plus dense des objets connectés qui sortent chaque année, SevenHugs a fait appel à Eliumstudio pour sa Smart Remote. "Nous avons beaucoup travaillé sur la forme initiale de leur produit. Il ne devait pas être perçu par le consommateur comme une télécommande classique, avec des dizaines de boutons compliqués. Nous nous sommes aussi interrogés sur l'importance qu'il fallait donner à l'écran. Finalement, nous avons opté pour un rectangle très allongé, avec des coins arrondis et un écran qui recouvre quasiment toute la surface de l'objet. Nous avons ensuite réalisé des dizaines de maquettes pour trouver la taille idéale. Pas trop petit pour ne pas le perdre dans la maison et pas trop grand pour pouvoir naviguer sur l'écran d'une seule main, avec le pouce", raconte le designer.

Et de poursuivre : "cette télécommande permet de commander tous les objets connectés de la maison, qui parlent chacun leur langue. Mais sur l'écran de la Smart Remote, les mêmes gestes instinctifs devaient permettre de piloter tous les appareils. Un doigt qui se déplace de haut en bas sur l'écran permet de monter ou de baisser le son, les volets ou l'intensité lumineuse. Un swipe de gauche à droite de changer de chanson, de chaîne de télévision ou de couleur émise par un luminaire connecté. Ce travail sur l'expérience utilisateur a été très important pour SevenHugs", se souvient Pierre Garner.

L'agence travaille chaque année sur une quinzaine de projets IoT. 1 à 2% du coût de développement de ces derniers est lié au design. Cette activité représente entre 40 et 50% du chiffre d'affaires d'Eliumstudio, qui est d'environ 750 000 euros. La société facture 95% de ses prestations au forfait. Les entreprises payent le service et rachètent les droits de propriété liés au design du produit. "Nous ne prélevons que rarement des royalties sur chaque appareil vendu car les investisseurs qui financent les start-up n'apprécient pas les coûts variables dans les business plans de leurs protégées", résume le designer.

 

 

IoT

Annonces Google