Comment se lancer dans le m-commerce Le paiement sur mobile : stricte adaptation du Web

Dans le cas d'une application ou d'un site mobile transactionnel, le marchand doit choisir un ou plusieurs moyens de paiement. Le plus courant est bien entendu la carte bancaire, dont l'utilisateur aura à entrer le numéro via le clavier de son téléphone. Une méthode de paiement qui n'inspire pas encore la même confiance que sur Internet, mais qui devrait se généraliser sans plus de difficultés. "Comme pour le e-commerce, l'acheteur bascule sur le système d'information sécurisé de la plate-forme de paiement, précise Damien Bousson. C'est plus simple ergonomiquement sur l'iPhone ou les autres terminaux tactiles, mais tout cela évolue."

 

Tous les acteurs du paiement sur Internet commencent d'ailleurs à s'intéresser au canal mobile. C'est par exemple le cas de Paypal, le service de paiement électronique d'eBay. "De plus en plus de clients réfléchissent à proposer Paypal comme méthode de paiement m-commerce. Nous le déclinons donc sur le mobile", explique Vincent Frattaroli, chez Backelite. Rue du Commerce, par exemple, envisage d'ajouter cette solution de paiement à la carte bancaire lorsque, dans quelques mois, son application mobile deviendra transactionnelle.

 

l'application iphone de bazarchic
L'application iPhone de BazarChic © DR

En revanche, le m-commerce ne peut reposer sur un paiement à l'opérateur, comme c'est le cas pour les sonneries ou les jeux pour téléphone. "Les opérateurs ne sont pas des banques. Ils ne peuvent pas vendre des biens physiques ou des billets de train", précise Vincent Frattaroli. "De toutes manières, ajoute-t-il, ils prennent comme Apple une commission d'environ 30 % : peu de marchands accepteraient ces conditions."

 

Au final, tous les outils classiques de paiement sur Internet peuvent être utilisés en m-commerce. "Nous savons encapsuler les mêmes types de paiements pour le mobile", ajoute Damien Bousson. Le PDG d'Apocope remarque en outre qu'avec la prochaine arrivée du paiement sans contact (NFC : near field communication), de nouveaux types de m-commerce devraient également se développer.

Mobilité / M commerce