Android capte un tiers du marché des smartphones aux USA

En un an, l'OS mobile de Google a ravi la première place du marché à BlackBerry en gagnant 25 points de part de marché. Le poids de l'iPhone n'a pas évolué sur la même période.

Android assoit sa position de leader du marché des smartphones aux Etats-Unis. En janvier 2011, Dépassant Apple et BlackBerry, Android représentait entre 29 et 31 % du marché US, selon les estimations de Nielsen et de Comscore. Depuis fin 2010, le système d'exploitation de Google détenait déjà la première place en termes d'activation de nouveaux terminaux. 


Deux facteurs expliquent l'arrivée d'Android en tête des OS mobiles selon Comscore. D'une part, le poids d'Android a connu une forte croissance d'environ 25 points sur un an. D'autre part, celui de BlackBerry, qui détenait près de 45 % du marché début 2010 est retombé à 30 % un an plus tard. Selon ComScore, la part de l'iPhone a, elle, stagné tout au long de l'année, représentant un quart du marché. Nielsen accorde la même part de marché (27 %) à l'iPhone et à BlackBerry.


Le choix d'un OS vendu à différents fabricants de terminaux semble être payant pour Google. Selon Nielsen, HTC est notamment le meilleur distributeur d'Android : les smartphones du fabricant taïwanais équipés d'Android représentent à eux seuls 12 % du marché US des smartphones, soit plus que la part de marché de tous les terminaux Windows Phone réunis. Suivent ensuite les téléphones Android de Motorola (10 %) et de Samsung (5 %).


Autre éditeur de système d'exploitation à avoir choisi de ne pas fabriquer ses propres téléphones, Microsoft n'a pas connu le même succès qu'Android. En une année, les OS Windows sont passés d'environ 16 % du marché US à 8 % malgré le lancement remarqué de Windows Phone 7 en octobre dernier. Comme pour Google, HTC est le fabricant le plus important pour Microsoft (8 % des smartphones sont des HTC équipés de Windows), devant Samsung (2 %). Nokia et Palm déclinent lentement sous la barre des 5 %.


comscore
Evolution des parts de marché des systèmes d'exploitation mobiles aux Etats-Unis en 2010 © ComScore

Google / Telecoms 2.0