AOL prévoit une nouvelle vague de licenciements

Un an après avoir licencié 900 salariés, AOL prévoit de supprimer une centaine d'autres postes.

Après avoir annoncé un résultat en baisse de 66% au dernier trimestre 2011 (lire l'article "AOL affiche une hausse de ses revenus publicitaires de 10%", du 02/02/2012), AOL engage un nouveau plan de licenciement et supprimera 40 postes d'ici à la fin du mois aux Etats-Unis. A plus long terme, ce plan touchera plus de 100 employés, indique le New York Times. Une situation qui n'est pas sans rappeler celle de l'an dernier quand AOL avait engagé un plan de licenciement de 900 employés, principalement en Inde (lire l'article "AOL supprime près de 20% de ses effectifs", du 10/03/2011).


Des annonces inquiétantes pour le géant du web qui n'empêchent pas son dirigeant Tim Amstrong de défendre sa stratégie. Il a par ailleurs indiqué que le réseau de sites d'informations locales Patch a engendré depuis janvier 2012 l'équivalent de 82% de ses revenus de 2011. Le Wall Street Journal précise qu'il souhaite renforcer les revenus de sa société en capitalisant sur les brevets d'AOL : 700 à 800 d'entre eux pourraient être exploités.

AOL