Les quinze événements qui ont marqué Internet en 2008 e-Pub pour l'alcool : bannie puis réhabilitée en 2008

a travers la condamnation d'heineken, c'est l'ensemble des marques d'alcool qui
A travers la condamnation d'Heineken, c'est l'ensemble des marques d'alcool qui se voient interdites d'e-pub © Journal du Net / Benoît Méli

Depuis le mois de février, Internet est officiellement interdit de publicité pour l'alcool, suite à la condamnation, les 8 janvier et 13 février, du brasseur Heineken pour violation de la loi Evin. Attaquée par l'Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (Anpaa) l'entreprise néerlandaise s'est vue contrainte de fermer son site de marque. Plus qu'une simple sanction, cette décision de justice a mis un terme à l'incertitude juridique qui planait sur les opérations de communication des professionnels des vins et spiritueux sur Internet, ce média n'ayant pas été pris en compte lors de l'élaboration de la loi Evin.


La sanction du brasseur a fait naître une polémique, certains blogueurs et acteurs du secteur affirmant que parler d'alcool sur Internet en des termes positifs peut être assimilable à de la publicité déguisée, donc interdit. Les ministres de l'Agriculture Michel Barnier et de la Santé, Roselyne Bachelot, se sont finalement emparés de la question en instaurant un groupe de travail dédié au problème. Roselyne Bachelot finira par indiquer qu'elle ne s'opposera pas à un amendement en faveur de la publicité pour l'alcool sur Internet, lors de l'examen du projet de loi "Hôpital, patients, santé, territoire" en janvier 2009. Malgré cet appel du pied aux parlementaires soucieux de réhabiliter la réclame, l'alcool va encore devoir attendre pour communiquer officiellement en ligne.
 

En savoir plus : Retour sur l'interdiction de la publicité pour l'alcool 

HEINEKEN