Lycos : de sa grandeur à sa décadence Depuis 2002, Lycos connaît un lent déclin

en octobre 2007, lycos n'est plus que le huitième webmail en france, selon une
En octobre 2007, Lycos n'est plus que le huitième Webmail en France, selon une étude du JDN. © JDN

Deuxième groupe Internet fin 2001, Lycos occupe aujourd'hui la 36ème position (chiffres Médiamétrie de novembre 2008). 

 

Un lent déclin qui s'explique par des erreurs stratégiques, mais aussi par l'effondrement du marché qui touche en 2001 une société n'ayant pas terminé l'intégration de ses acquisitions. Un éclatement de la bulle Internet dont Lycos ne s'est jamais complètement remis.

 

Symbole de ce déclin, Caramail, devenu Lycos Mail, est désormais en queue de peloton des webmails.

Lycos