Google veut porter la censure du Web chinois devant l'OMC

Lors d'une audition sur la liberté sur Internet menée par une sous-commission du Sénat américain, Google a demandé au gouvernement des Etats-Unis de porter devant l'Organisation mondiale du commerce l'affaire l'opposant à Pékin. Google espère ainsi que l'OMC pourrait prêter une oreille favorable à son argument qui est que le système de censure de l'Internet chinois entrave le commerce international. En effet, l'organisation considère que la censure de sites Web pratiquée par des Etats constitue souvent une violation des règles mondiales du commerce, car elle peut donner un avantage concurrentiel aux sites respectant les règles de censure imposées. C'est par exemple le cas du chinois Baidu, qui, selon une étude de l'OMC, a ainsi pu dépasser Google en Chine.

Parallèlement, le sénateur démocrate Dick Durbin a annoncé son intention de proposer une loi selon laquelle les entreprises Web qui se soumettraient aux violations des droits de l'Homme accomplies par d'autres pays commettraient un crime.

Etats-Unis / Google