Microsoft pourrait à nouveau vouloir acheter le moteur de Yahoo


Microsoft proposerait de gérer le moteur du portail pendant dix ans avec une option d'achat de 20 milliards de dollars. Une rumeur contestée.

Rachètera, rachètera pas ? Une acquisition de Yahoo par Microsoft serait de nouveau à l'ordre du jour, selon "The Sunday Times". L'hebdomadaire britannique indique que les lignes directrices d'un accord auraient été conclues entre les deux groupes. Il ne serait pas question d'une transaction portant sur l'ensemble de Yahoo, dont l'idée a été abandonnée par Microsoft, mais plutôt sur le seul moteur de recherche du portail. Une offre similaire avait déjà été faite par Microsoft à Yahoo au printemps dernier (lire Microsoft voulait racheter le moteur de Yahoo, du 27/06/2008).

Cette fois-ci, Microsoft proposerait, via un montage complexe, de gérer pendant dix ans le moteur de recherche de Yahoo, lequel conserverait le contrôle de ses activités annexes (webmail, portail, messagerie instantanée, etc.). Selon la transaction proposée par Microsoft, le moteur de recherche de Yahoo serait doté d'un nouveau management composé de l'ancien président de Fox Interactive Media Ross Levinsohn et de l'ancien PDG d'AOL Jonathan Miller.

Microsoft financerait cette nouvelle entité à hauteur de 5 milliards de dollars. Ross Levinsohn et Jonathan Miller seraient de leur côté chargés de lever 5 autres milliards auprès d'investisseurs extérieurs. Cette enveloppe de 10 milliards permettrait d'acquérir environ 30 % du capital de Yahoo. Microsoft et les investisseurs extérieurs disposeraient également du droit de nommer trois des onze membres du conseil d'administration de Yahoo.

L'accord prévoirait également une option d'achat sur l'ensemble du moteur pour un prix fixé à l'avance de 20 milliards de dollars. Cette option serait valable deux ans. A titre de comparaison, la capitalisation globale de Yahoo avoisine les 16 milliards de dollars. Selon le "Sunday Times", l'opération, avant un éventuel rachat, devrait permettre à Yahoo de générer un chiffre d'affaires supplémentaire de 2 milliards de dollars.

Cette information intervient alors que le co-fondateur de Yahoo, Jerry Yang vient d'annoncer son départ prochain du poste de PDG du groupe (lire Jerry Yang quitte la direction d'un Yahoo en pleine crise, du 18/11/2008). Jerry Yang avait été l'un des principaux opposants à un rachat de Yahoo par Microsoft, que cette transaction porte sur la globalité du portail ou juste son moteur de recherche. Le futur ex-PDG de Yahoo avait alors choisi de signer un accord publicitaire avec Google pour échapper au fabricant de systèmes d'exploitation, avant que ce partenariat ne soit enterré.

Reste que cette nouvelle proposition ne serait que fiction. Selon le site Allthingsd.com, Ross Levinsohn lui-même affirme ne pas être au courant d'un tel projet. Microsoft et Yahoo auraient également démenti l'information, indiquant qu'aucune négociation de ce type n'a eu lieu récemment.

Microsoft / Yahoo