Neuilly implante sa pépinière de start-up dans les grandes entreprises

La ville des Hauts-de-Seine lance une pépinière d'entreprises d'un genre nouveau. Les jeunes pousses sélectionnées disposent de locaux chez des sociétés installées sur la commune.

Des start-up hébergées chez de grandes entreprises. C'est le concept adopté par Neuilly-sur-Seine. La riche commune de l'Ouest parisien lance un programme d'aide aux jeunes pousses présenté comme une "pépinière d'entreprises distribuée". Baptisée "Neuilly nouveaux médias", cette pépinière doit permettre à 14 start-up des secteurs des nouveaux médias de profiter des locaux, et éventuellement des conseils, d'entreprises installées dans la commune.
neuilly lab
L'espace Neuilly Lab réservé aux entrepreneurs de la ville. © Journal du Net / Baptiste Rubat
Cette initiative fait suite au lancement en juin 2010 du Neuilly Lab, un espace réservé aux entrepreneurs de la ville. Dans ces locaux, loués 100 euros par mois, ils peuvent travailler à leurs projets en utilisant des bureaux et des salles de conférence connectées. 70 entrepreneurs sont actuellement adhérents.

 

Pour aller plus loin dans l'accompagnement des start-up, Neuilly met donc en place une "pépinière distribuée". Accessible à des start-up de moins de trois ans de toute la région parisienne, elle fonctionne pour l'instant avec la participation de 14 grandes entreprises de la ville, dont JC Decaux, M6, Chanel et Deloitte.

neuilly fromantin
Jean-Christophe Fromantin, maire de Neuilly. © Journal du Net / Baptiste Rubat

"L'idée était de redynamiser l'image de Neuilly, en aidant des jeunes pousses de nouveaux secteurs à émerger, explique le maire Jean-Christophe Fromantin. Pour cela, nous voulions profiter de la présence sur notre commune de nombreuses grandes entreprises".

Ces entreprises ne reçoivent pas d'argent de la part de la mairie pour héberger ces start-up. Celles-ci disposent d'une salle, d'un accès Internet payant et d'un "tuteur" pendant 23 mois. Pour l'instant, trois jeunes pousses ont été choisies.

Elles seront rejointes dans les prochains mois par une dizaine d'autres, sélectionnées via un concours ouvert jusqu'au 3 juin. Les candidats doivent appartenir aux secteurs des nouveaux médias, un univers volontairement vague allant du commerce en ligne aux jeux vidéos, en passant par les applications et la modélisation numérique. La participation au concours se fait sur le site Neuillynouveauxmedias.com.

Autour du même sujet