Les marques parlent aux lecteurs du JDN - en savoir plus ?

Pourquoi Windows Serveur 2012 R2 est le meilleur OS pour l'après Windows Server 2003

Le système d’exploitation Microsoft Windows Server 2012 R2 apporte de réelles avancées par rapport à son aîné. Il reste le meilleur système d’exploitation pour accompagner la croissance des entreprises, que ce soit sur site ou dans un cloud Public Microsoft Azure.

Les innovations introduites par Microsoft avec Windows Server 2012 R2 en ont fait le successeur idéal à Windows Server 2003. Comme pour toute nouvelle version de Windows, Microsoft a apporté des nouveautés et des améliorations qui se comptent par centaines. Néanmoins Windows 2012 R2 creuse la différence avec les autres systèmes d'exploitation dans 4 domaines.

Un OS aux performances haut de gamme

Windows Server 2012 a été conçu pour tirer profit des processeurs 64 bits les plus modernes. Ses limites théoriques ont été repoussées à 320 processeurs logiques et 4 To de mémoire physique. Les architectures de type cluster les plus ambitieuses peuvent maintenant compter jusqu'à 64 nœuds, de quoi exécuter jusqu'à 8 000 machines virtuelles. C'est plus que confortable pour consolider les applications les plus exigeantes.

Hyper-V, un hyperviseur au niveau des meilleurs

Sur le plan de la virtualisation, les capacités offertes par Hyper-V ont été considérablement étendues à l'occasion du lancement de Windows Server 2012 R2. Les réplicas Hyper-V sont l'une des innovations les plus marquantes de ce nouvel OS, avec cette possibilité de répliquer une machine virtuelle sur une autre machine tant sur le LAN que sur le WAN. La virtualisation du réseau permet de s'affranchir de l'infrastructure physique. Une fonctionnalité clé pour gagner en souplesse d'administration, mais aussi pour préparer l'avenir et évoluer pas à pas vers une architecture hybride on-premise/cloud.

Un stockage qui conjugue haute disponibilité et faible coût

Windows Server 2012 a introduit la notion d'espace de stockage, une nouvelle fonctionnalité qui permet de créer de vastes zones de stockage en s'appuyant sur des disques durs bon marché. Un excellent rapport capacité/prix qui ne se fait pas au détriment de la fiabilité et de la sécurité des données. Grâce à la redondance et à des disques de secours, il devient possible de disposer d'une infrastructure de stockage haute disponibilité sans devoir investir dans des solutions de type NAS ou SAN bien plus coûteuses. En outre, la solution est d'une grande flexibilité puisqu'on peut ajouter des disques additionnels pour accroître dynamiquement un espace de stockage dès que le besoin s'en fait sentir.

Sauvegarde et restauration

Windows Server 2012 R2 est le fruit d'un gros travail réalisé par Microsoft sur le plan de la protection des données. Le système d'exploitation est le premier à bénéficier du format ReFS dont l'objectif numéro un est d'améliorer la résilience des données. De plus, Windows Server 2012 dispose d'outils intégrés de sauvegarde automatique et de restauration en cas d'incident. Des capacités qui se sont désormais étendues sur le cloud. Avec Azure Backup, Microsoft propose de sauvegarder dans le cloud des machines virtuelles exécutées sur Microsoft Server 2012 R2. Il n'est plus nécessaire de gérer manuellement les médias de sauvegarde. Couplé à l'outil Microsoft Operations Management Suite, tout le processus de backup dans le cloud est automatisé, les sauvegardes testées. Il suffit enfin de quelques clics pour sauvegarder puis pour restaurer son infrastructure dans le Cloud.