Wilkinson vend ses rasoirs en ligne pour une relation client personnalisée

La marque Wilkinson, habituée des opérations décalées sur la Toile, propose de commander ses rasoirs en ligne. L'objectif : service et proximité pour ses clients.

Depuis un mois, la marque Wilkinson propose à ses clients internautes d'acheter leurs lames de rasoir par abonnement. Le concept, qui existe déjà pour les chaussettes ou les brosses à dents, est simple. L'internaute n'a qu'à s'inscrire sur le site et choisir son type de rasoir pour recevoir, trois fois par an dans sa boite aux lettres, les lames nécessaires à son rasage quotidien.

 

Il peut par ailleurs payer en plusieurs fois s'il le désire et recevoir en cadeau, dans son premier colis, un "manche" de rasoir adapté aux lames commandées. Autre plus de ce Club Services, tel est son nom, la possibilité de dénicher des "introuvables", ces lames utilisées depuis 15 ans, mais bannies des supermarchés, course à l'innovation oblige.

 

Loin d'espérer bouleverser son business model et atteindre des ventes en ligne vraiment significatives, la marque veut surtout instaurer un dialogue avec ses consommateurs et leurs fournir un service complémentaire, comme autant de raisons de lui rester fidèles. C'est aussi l'occasion pour elle de créer une base de données opt-in et d'envisager une relation toujours plus personnalisée.

 

choix
Choix de rasoirs sur le site du Club Services © Capture d'écran faite le 25/04

Pour Catherine Brandenberger, directrice marketing de la marque, le Club Services est "en ligne avec la stratégie de communication habituelle qui consiste, faute de pouvoir investir autant que notre concurrent Gillette en télévision et affichage, à adopter un ton plus novateur et alternatif". "Oser l'audace pour nous différencier" résume-t-elle encore.

 

On se souvient tout particulièrement du dispositif viral DARE (lire article Wilkinson réactive le dispositif viral DARE, 18/05/07) et de la récente campagne publicitaire Fight for Kisses, basée sur le jeu du même nom (lire l'article Wilkinson Fight for Kisses, du 07/12/07). Ce dernier a remporté un vif succès avec 14 millions de connexions dans le monde, dont 2 à 3 millions en France.

 

En parallèle de la vente en ligne, Wilkinson a crée Wilkinson-Experience, un nouveau portail où l'internaute mâle, en fonction de son style (charmeur, créatif ou authentique) se retrouve dans un univers proche de ses affinités. Il peut y récolter des conseils beauté, mais aussi des idées de restaurant, de lecture ou de musique. Le site, "comme une sorte de petit magazine" selon Catherine Brandenberger, sera alimenté régulièrement pour créer un vrai rendez-vous avec le consommateur.

 

Quant au Club Services, si la directrice marketing ne veut dévoiler ses objectifs de ventes, ni de trafic, elle assure qu'il perdurera également et évoluera, en fonction des premières réactions des consommateurs. Si le succès est au rendez-vous, il pourrait même être décliné à l'international.

Relation client