Le CPM plus performant sur les intentions d'achat que le CPC


Une étude américaine démontre que les publicités diffusées sur des sites médias sont bien plus efficaces que celles qui le sont sur des réseaux au clic.

Selon une étude réalisée par Dynamic Logic pour le compte de la Online Publishers Association (OPA), organisation représentant des éditeurs de contenus premium aux Etats-Unis (avec un total de 172,5 millions de visiteurs uniques en janvier 2010, soit un taux de pénétration de 83 % selon Comscore Media Metrix), les publicités affichent une bien meilleure performance lorsqu'elles sont diffusées sur des sites premium.

L'étude est basée sur les résultats de 6 000 campagnes diffusées en 2007, 2008 et 2009, ainsi qu'une enquête menée auprès d'un panel de 8,2 millions d'internautes.

Sur les sites premium les intentions d'achat des internautes augmentent de 1,7 % après avoir vu une publicité, contre seulement 1,1 % pour le marché en général, 0,9 % pour les portails du type Yahoo et MSN, ou encore un maigre 0,1 % pour les réseaux de sites qui aggrègent des inventaires publicitaires tels que Vibrant Media, Specific Media, ValueClick, Advertising.com…

De même, la notoriété aidée (les noms de marque étant soumis aux panélistes) augmente de 3,1 % en moyenne chez les internautes ayant vu une publicité sur un site premium, contre 2,1 % pour le marché en général et les portails, et seulement 0,9 % pour les réseaux publicitaires.

L'attribution du message publicitaire à la marque grimpe 3,3 % sur les sites premium, 2,3 % sur le marché, 1,8 % sur les portails et 1,7 % sur les réseaux publicitaires.

Enfin, la faveur des internautes vis-à-vis de l'annonceur augmente de 2,2 % sur les sites premium, 1,3 % en moyenne sur le marché, 1 % sur les portails et 0,5 % sur les réseaux publicitaires.

Visiteur unique / Coût par clic