Cookies sur Safari : Google verse 17 millions de dollars

Le géant de l'Internet a été épinglé pour avoir déposé des cookies publicitaires sur Safari malgré leur blocage par défaut.

Google vient de consentir à verser 17 millions de dollars dans le cadre d'un accord à l'amiable, suite aux poursuites établies par 38 Etats américains concernant la surveillance illicite de certains internautes. Le géant de l'Internet est ainsi accusé d'avoir contourné le blocage par défaut des cookies tiers sur le navigateur Safari d'Apple afin de continuer à diffuser des publicités ciblées auprès des internautes. "Les consommateurs devraient pouvoir savoir s'il y a d'autres yeux naviguant sur internet avec eux. En surveillant des millions de personnes à leur insu, Google a violé non seulement leur vie privée, mais aussi leur confiance", a commenté Eric Schneiderman, le ministre de la Justice de l'un des Etats concernés, celui de New York.

"Nous travaillons dur chez Google pour assurer le respect de la vie privée et avons pris des mesures pour retirer des navigateurs d'Apple les cookies publicitaires, qui n'ont pas collecté d'informations personnelles", a de son côté commenté un porte-parole de la société, qui a été épinglée sur une période allant du 1er juin 2011 au 15 février 2012.

Google / Safari