Haut débit en Europe : des prix en baisse mais des opérateurs peu transparents

La Commission européenne vient de publier des études sur la rapidité, le prix et la couverture du haut débit en Europe.

Le déploiement du haut débit est-il satisfaisant dans l'Union européenne ? Pas vraiment, selon les études rendues publiques par la Commission européenne, qui s'est penchée sur la rapidité d'Internet, le prix des abonnements et la couverture des territoires.

Rapidité

75% des abonnés de l'Union européenne seulement bénéficient de la vitesse promise par les opérateurs… La même proportion qu'en 2013. Si la vitesse s'est bel et bien améliorée (la moyenne est passée de 30 Mbits/s en 2013 à 38 Mbits/s en 2014), la différence entre le débit annoncé et le débit réel reste constante.

Point positif : l'Union européenne est plus performante que les Etats-Unis concernant la vitesse d'Internet. En moyenne, les technologies ADSL fournissent une rapidité de 8,27 Mbits/s en Europe, de 7,67 Mbits/s aux Etats-Unis ; le câble de 66,57 Mbits/s en France et de 25,48 Mbits/s aux Etats-Unis ; et la fibre de 53,09 Mbits/s en France et 41,35 Mbits/s aux Etats-Unis. Mais les opérateurs américains donnent à leurs abonnés des estimations bien plus réalistes de la vitesse du débit : les  clients reçoivent en moyenne 101% du débit promis. En Europe, quelle que soit la technologie, le ratio ne dépasse pas 90%.

La Commission réclame davantage de transparence auprès des opérateurs et un texte leur imposant des règles plus strictes sera d'ailleurs adopté mardi 27 octobre au Parlement : destiné à créer un marché unique des télécoms, il sera appliqué à partir du 30 avril 2016 et imposera notamment plus de transparence aux opérateurs. Ils devront mieux informer leurs clients sur la vitesse dont ils bénéficient et leur donner des recours si la promesse n'est pas remplie. Les abonnés pourront alors résilier plus facilement leurs contrats.

Prix

Les prix du haut débit ont diminué de 12% entre 2012 et 2015 dans l'Union européenne –et de près de 20% pour les débits allant de 30 à 100 Mbits/s. Les disparités sont grandes entre les pays européens : un même abonnement peut coûter 300% plus cher selon le lieu.

Couverture du haut débit

Plus de 99,4% des foyers européens ont accès à au moins une technologie fixe ou mobile haut débit fin 2014, révèle l'étude de la Commission. Une carte sur laquelle le retard de la France en la matière est patent.

A lire aussi sur le JDN :

 

Haut débit