Martin Varsavsky (Fon) "Notre objectif est d'installer nos Fon Spots chez les commerçants"

Le président-fondateur de Fon détaille les projets du réseau Wifi dans les prochaines années : se lancer aux Etats-Unis et équiper les commerçants.

Fon a été créé en 2006, où en est votre développement ?

Nous continuons de développer le concept de Fon à travers le monde : un utilisateur accepte de partager sa connexion Wifi pour, accéder au Wifi des autres utilisateurs partout dans le monde et gratuitement. En France, Free a lancé un service similaire, c'est d'ailleurs le seul pays où nous avons été copié. A la différence que ce dernier n'est présent qu'en France et n'a donc pas la dimension internationale de Fon.

En France, nous comptons environ 70 000 Fon Spots sur les 6 millions dont nous disposons dans le monde. Nous sommes également très présents en Angleterre, au Japon ou encore en Belgique où nous venons de conclure un partenariat avec l'opérateur Belgacom. Nos partenariats avec des opérateurs télécoms locaux jouent un rôle majeur dans notre stratégie de déploiement, comme avec SFR en France.

 

La société est-elle rentable ?

Nous sommes rentables depuis 2009, grâce notamment au développement de l'iPhone et de l'iPad et d'Android. Avant cela, la seule demande de Wifi pour les PC portables n'était pas assez forte pour atteindre la rentabilité. Nous étions d'ailleurs au bord de la faillite en 2008, alors que nous avions pourtant le support d'investisseurs prestigieux tels que Sequoia Capital, Index Ventures ou encore Google. Aujourd'hui tout le monde a besoin d'une connexion Wifi pour son smartphone ou sa tablette. C'est pour cela que notre service est devenu tellement utile.

 

Quel est le business model de Fon ?

Nous gagnons de l'argent en vendant un accès à notre réseau Wifi à ceux qui ne partagent pas leur connexion. Notre modèle est toutefois différent au Japon. Nous laissons tous les Fon Spots ouverts afin que n'importe quel smartphone puisse s'y connecter automatiquement. Nous sommes ensuite rémunérés par SoftBank, notre partenaire télécom local. Ce modèle fonctionne très bien puisque près de la moitié des connexions iPhone du réseau SoftBank au Japon provient du réseau Fon. Suite à ce succès, nous pensons d'ailleurs étendre ce modèle en Europe et aux US.

 

Se connecter au Wifi est donc aujourd'hui devenu vital ?

Les choses les plus intéressantes à faire lorsque vous possédez un Smartphone, comme jouer à un jeu, regarder une vidéo ou écouter de la musique en streaming nécessitent une connexion Wifi. C'est d'ailleurs pourquoi une autre partie de notre business consiste à installer nos routeurs chez des professionnels, comme par exemple les médecins ou encore les coiffeurs, autrement dit dans des lieux où les gens attendent. Le Wifi est aujourd'hui devenu quelque chose que l'on donne au même titre que de l'eau ou un magazine à lire et qui est très apprécié par les clients.

 

Pouvez-vous nous expliquer les termes "Alien", "Bill" et "Linus", qui qualifient les différents utilisateurs de Fon ?

Je les ai moi-même inventé afin de raconter une histoire et de faire la différence entre les utilisateurs qui partagent leur connexion wifi et les autres. Les Aliens sont ceux qui ne partagent pas leur connexion mais qui cherchent et paient pour se connecter. Les Bills sont ceux qui vendent leur connexion à d'autres personnes, le mot "Bill" faisant ici référence à Bill Gates et aux "dollars bills", autrement dit à ceux qui souhaitent gagner de l'argent. Enfin, les Linus sont ceux qui partagent leur connexion dans un but moins lucratif, pour essayer de rendre ce monde meilleur et plus ouvert.

 

Quelest le profil de vos utilisateurs ?

D'une manière générale, je dirais que ce sont des personnes qui souhaitent pouvoir se connecter de n'importe où, ce qui revient en fait à dire tout le monde. Ce sont le plus souvent des utilisateurs possédant des smartphones ou des tablettes, qui consomment une quantité assez importante de données et qui sont souvent en situation de mobilité.

 

Quels sont les objectifs de Fon ?

Fon est actuellement le plus grand réseau Wifi résidentiel au monde. Pour l'année qui vient, nous avons deux grands projets. Le premier est de nous installer sur le marché US. Nous y lancerons Fon en novembre prochain et je vais d'ailleurs déménager à New York afin de piloter ce lancement. Notre deuxième objectif est d'élargir notre clientèle résidentielle à une clientèle professionnelle, en ciblant notamment les commerçants. Google, qui est l'un de nos partenaires et qui est devenu aujourd'hui le nouveau Pages Jaunes, devrait nous aider dans le déploiement de cette nouvelle stratégie commerciale.

 

 

Martin Varsavsky est un entrepreneur argentin et fondateur de FON. Il est à l'origine de l'entreprise américaine Viatel en 1991, spécialisée dans les communications téléphoniques internationales à bas prix. En 1997, il fonde Jazztel, un opérateur espagnol qui entre en concurrence avec Telefonica, puis Ya.com en 1999, un portail Internet qui devient l'un des sites les plus fréquentés en Espagne avant d'être vendu à T-Online en septembre 2000 pour 550 millions d'euros. Martin Varsavsky est également à l'initiative de la  Fondation Varsavsky, qui agit en faveur de la démocratisation et la modernisation des systèmes éducatifs en Argentine et au Chili. Il siège également au comité directeur de la Fondation Bill Clinton, au bureau de l'école de commerce espagnole Instituto de Empresaet à la Peaceworks Onevoice Foundation. 

 

Etats-Unis / Wifi