Neutralité du net : la FCC reçoit le soutien d'un député clé


Le président du sous-comité aux Communications du Congrès américain poussera à ce que soit votée une loi reprenant les propositions de la FCC si les opérateurs ne les acceptent pas.

En dépit des protestations renouvelées des opérateurs, un député très influent a apporté mercredi 21 octobre son soutien à la proposition de la Federal Communications Commission (FCC) américaine sur la neutralité du Net (lire l'article La FCC propose six règles pour la neutralité du Net). Rick Boucher, président du sous-comité aux Communications et à l'Internet du Congrès, a en effet indiqué qu'il défendrait le vote d'une loi si les opérateurs s'opposaient aux propositions de la FCC.

Les tenants de la neutralité du Net - comme Google, Amazon et des groupes d'intérêt public - disent que les fournisseurs d'accès tels qu'AT&T, Verizon et Comcast doivent être empêchés de bloquer ou de ralentir les contenus en fonction de ce qu'ils pourraient leur coûter. Ceux-ci répondent que le développement des services gourmands en bande passante, au premier rang desquels la vidéo, demandent à être gérés avec beaucoup de précautions aussi bien sur Internet que sur mobile.

Peu après la déclaration du démocrate Rick Boucher, Verizon a adouci sa position en publiant une annonce commune avec Google pour affirmer sa conviction qu'Internet doit demeurer libre et ouvert. C'est aujourd'hui, 22 octobre, que trois démocrates et deux républicains décideront s'ils déposent formellement une proposition de loi basée sur les principes édictés par la FCC.

Etats-Unis / Test connexion