Orange : 5 000 postes non remplacés dans les trois ans à venir

Sur les 9 000 départs à la retraite prévus pour la période 2013-2015, seuls 4 000 seront remplacés. En cause selon les dirigeants, une pression économique exacerbée par l'arrivée de Free mobile.

Dans le cadre d'une rencontre avec les organisations syndicales, Stéphane Richard, PDG de France Télécom - Orange, a présenté la politique de l'emploi du groupe, en France, pour la période 2013-2015. "France Télécom - Orange a réaffirmé sa priorité  de préserver l'emploi de chacun de ses salariés en France et de  continuer à recruter pour répondre aux enjeux de l'avenir", explique le groupe dans un communiqué de presse. Et de mettre en avant le plan de recrutement de 4 000 personnes en CDI en France, pour les trois ans à venir, ainsi l'arrivée en alternance de 5 000 jeunes.


Autant de promesses qui cachent toutefois une autre réalité. Selon l'AFP, ces recrutements ne suffiront pas à subvenir aux plus de 9 000 départs à la retraite prévus sur cette période. La volonté sans doute d'adapter l'effectif de l'entreprise aux conditions actuelles du marché, fortement baissier en valeur. Un contexte économique difficile qui trouve son origine dans la "baisse de l'activité et des marges du groupe, liée notamment à l'arrivée  du 4ème opérateur mobile."

 

 

 

Orange / Free Mobile