CPL : les tensions s'avivent entre Sipperec et Mecelec

Le syndicat de communes de la petite couronne de Paris Sipperec répond à la société Mecelec, avec laquelle il est en désaccord à propos d'une délégation de service public. Mecelec a été chargé il y a un an par le syndicat des communes franciliennes de déployer du courant porteur de ligne (CPL) dans les 86 communes du syndicat. La société a pourtant fait marche arrière et, selon Les Echos, a intenté une procédure en référé devant le tribunal administratif à l'encontre du Sipperec, qu'il accuse d'avoir créé une autre délégation de service public pour raccorder 13 villes en fibre optique. Une démarche qui aurait ainsi poussé les distributeurs d'accès Internet a reconsidérer leur intention de s'engager dans cette voie au bénéfice de la fibre optique. Le Sipperec répond que le projet de DSP pour la fibre optique était connu par Mecelec au moment de sa candidature, et ajoute que les deux technologies ne sont pas concurrentes. Le syndicat affirme que la société n'a pas respecté la convention en entamant une campagne de pré souscription pour recruter des fournisseurs d'accès Internet sur l'ensemble des communes et non sur Courbevoie et Rosny-sous-Bois seulement comme prévu.