Free va-t-il lancer un Freephone, un smartphone made in Free ?

Free serait en train de réfléchir au lancement d'un Freephone, un smartphone fait maison. Il pourrait s'agir de la "surprise" évoquée par Xavier Niel en novembre dernier.

(Article mis à jour à 11h30) "D'ici à la fin février, on a une surprise pour nos abonnés, déclarait mystérieusement Xavier Niel, interviewé sur BFM Business en novembre dernier. Un petit truc, beau, un petit machin sympa. On fera une keynote." Le patron de Free faisait-il alors référence à la sortie d'un smartphone maison ? Le Figaro fait en tout cas état d'une rumeur selon laquelle Free Mobile est en train de travailler sur son propre "FreePhone".

Free pourrait ainsi s'appuyer sur un système d'exploitation déjà existant, comme Android ou Firefox OS,et y ajouter ses interfaces. "Si Free se lance dans un tel projet, ce peut aussi être pour mettre en avant de nouveaux services", commente un analyste interviewé par Le Figaro.

Free avait déjà envisagé le lancement d'un smartphone maison, en 2012, mais l'opérateur avait alors estimé que les acheteurs se tournent davantage vers des marques connues pour choisir leur terminal mobile. Depuis, cependant, Free a réussi à se créer une grande notoriété dans le secteur.

A 11h30, ce jeudi matin, le cours de bourse d'Iliad gagnait 1,6%, à 218 euros.

iliad
Le cours de bourse de Free profite de la rumeur © Capture d'écran Boursorama

9,6 millions d'abonnés mobile fin septembre 2014

Free a bouleversé le système d'achat de smartphones en lançant ses forfaits low-cost n'incluant pas l'achat du terminal, tandis que les smartphones étaient auparavant inclus dans le prix des forfaits. Aujourd'hui, de nombreux Français achètent leur smartphone séparément... Et tentent donc de dénicher des Smartphones à prix bas, maintenant qu'ils ne sont plus subventionnés par les opérateurs. En se dotant se son propre FreePhone, Free pourrait ainsi renforcer ses relations avec ses clients et séduire ceux qui disposent d'un forfait sans terminal.

A la fin du troisième trimestre 2014, Free revendiquait 9,575 millions d'abonnés mobile, soit 14% de part de marché, ainsi que 5,805 millions d'abonnés haut débit. Sur les neuf premiers mois de l'année 2014, le chiffre d'affaires d'Iliad s'élevait à 3,074 milliards d'euros, en hausse de 10,8% sur un an (Lire : "Free dépasse les 400 millions d'euros de revenus mobiles trimestriels", du 12/11/14).

A lire aussi sur le JDN :

Free / Smartphone