Telefonica sort de Freemove pour acheter O2

Si la Commission européenne a validé le rachat de l'opérateur de téléphonie mobile O2 par Telefonica, elle l'a assorti d'une condition : le groupe espagnol de télécommunications doit quitter l'alliance Freemove, l'alliance d'itinérance internationale qui regroupe Orange, Telecom Italia, Deutsche Telekom et Telefonica. La Commission européenne craignait en effet une restriction de la concurrence sur le marché britannique des service d'itinérance internationale et qui permet aux abonnés d'utiliser leur portable à l'étranger.

Annonces Google