Xavier Niel se range aux côtés de Google et se paie Apple

En intégrant Android TV, Free se range aux côtés de Google contre Apple, qui a désormais droit aux piques de Xavier Niel...

Dans la guerre qui oppose Apple à Google, Free a choisi son camp, celui de Google. Dans la nouvelle Freebox mini présentée par Xavier Niel mardi matin, Free a en effet intégré le système d'exploitation Android TV, ce qui en ferait le premier équipement non Google à intégrer l'OS, selon le fondateur de Free. Hasard ou pas, ou simple respect du cahier des charges de ce nouveau partenariat, Xavier Niel a multiplié les piques à l'encontre d'Apple lors de sa présentation : "Apple n'a pas tout inventé, nous avons inventé la box, pas Apple", a-t-il adressé à l'américain, pour plus tard le tacler sur le prix de l'Apple Watch présentée lundi soir : "Apple a lancé une montre à 18 000 dollars, nous une freebox à 29 euros par mois". Plus tard, dans sa présentation, il lance un nouveau tacle déguisé à l'encontre de l'iPhone : "Si vous avez la chance comme moi d'avoir le nouveau Samsung..." Un changement d'avis radical pour celui qui n'hésitait pas à sortir son iPhone en public.

En tous les cas, l'intégration d'Android TV en a amusé certains, qui espèrent par exemple que Youtube soit enfin utilisable correctement sur le réseau de Free. 

Mais Xavier Niel n'en a pas eu qu'après Apple. parmi ses cibles préférées : SFR-Numéricable, qui a eu droit à "on n'a pas l'impression que ce soit très utile de faire de la fibre à 30 Mbits/s en plein coeur de Paris". Ou l'ensemble de ses concurrents en comparant la vitesse de changement des chaînes sur les différentes box du marché : "en moyenne, vous zappez 100 fois par jours, c'est à dire que vous avez passé une journée entière devant un écran noir à la fin de l'année si vous n'êtes pas chez Free." Ce mardi, Xavier Niel était en forme, Apple l'aura remarqué.


 

Free / Apple