Les tendances de l'e-tourisme pour l'été 2010 La chute de l'euro pourrait faire augmenter le panier moyen

Le constat est sans appel : "les ventes pour les Etats-Unis dévissent depuis une semaine, même si elles sont toujours en croissance", annonce Carlos Da Silva, chez Go Voyages. C'est pourtant l'une des destinations qui enregistre la meilleure performance traditionnellement chez le voyagiste. Et c'est désormais l'un des moins bonnes depuis une semaine.

 

C'est l'effet de la chute brutale et récente de l'euro face au dollar. On est passé en très peu de temps d'environ 1,5 dollar pour un euro à un peu moins de 1,2 dollar le 7 juin dernier. 

 

Or 35 à 50 % du prix de vente d'un séjour est lié au coût de l'avion, explique Alain de Mendonça chez Promovacances. Le carburant se paie en dollars, comme d'ailleurs les hôtels aux Etats-Unis, comme pour certaines destinations telles que les Caraïbes ou le Mexique. Et la surcharge carburant pourrait faire augmenter de 5 à 10 % le panier moyen calcule Xavier Rousselou chez Opodo. Une augmentation qui pourrait donc apparaître sur les prix actuels mais aussi être reportée sur les prestations déjà réservées. En effet la loi prévoit qu'il est possible pour les opérateurs de réviser les prix à la hausse jusqu'à 30 jours avant la date de départ.

 

Mais les professionnels du marché de l'e-tourisme s'accordent à dire que cette hausse des prix pourrait ne se faire sentir que vers la fin de l'été et surtout l'hiver prochain, comme d'ailleurs les effets des mesures d'austérités prises au niveau étatique.

Autour du même sujet