Louer un bien en France : un parcours du combattant ?

Aujourd'hui pour louer un bien en France, c'est devenu le vrai parcours du combattant alors comment enfin réconcilier bailleurs et locataire et simplifier les démarches ?

Le marché locatif en France compte 11 millions de ménages locataires en 2014 selon la FNAIM. Pourtant ce marché fait face à une situation complexe : d’un coté les propriétaires et leurs biens et de l’autre les locataires ne trouvant pas de logement. Comment expliquer ce phénomène étonnant ?

Tout d’abord, que ce soit pour le bailleur ou pour le locataire, louer un bien n’est pas chose aisé et cela se transforme souvent en un véritable parcours du combattant.

Pour trouver ou louer un bien les options sont nombreuses, que ce soit le simple bouche-à-oreilles, Internet, les nouvelles applications mobiles, en passant par les agences immobilières,  tous les moyens sont bons pour dénicher le bon appartement ou le parfait locataire.

Avec 13,4 millions de visiteurs mensuels en 2014 et 4 millions d’utilisateurs d’applications immobilières, l’immobilier est l’un des secteurs les plus porteurs du web et ces applications fleurissent pour aider bailleur et locataire dans leur quête locative.

Cependant, les démarches administratives, financière et la constitution d’un dossier peuvent être un véritable frein pour le locataire. Il doit en effet se munir de patience pour trouver les bonnes pièces demandées par les différentes agences, réunir les fonds nécessaires et visiter de nombreux appartements aux risques d’être déçu à cause d’un dossier refusé ou non conforme. En 2012, BePrem’s a mis en lumière lors d’une enquête sur 8000 personnes, que 46% des personnes interrogées seraient prêtes à falsifier des pièces de leur dossier de location pour être plus crédible auprès d’un bailleur.

Louer un appartement de façon simple et honnête pour ceux qui ne peuvent pas faute de moyen ou ceux qui ne souhaitent pas acheter, est un véritable casse tête chinois.

On a tous déjà entendu des histoires de « mauvais » bailleurs ou de « mauvais » locataires autour de nous, c’est pourquoi il est important de rappeler les conditions sine qua none à une bonne location: la confiance et la transparence.

Comment enfin réconcilier bailleur et locataire ?

Tout d’abord, il faut s’attaquer à l’un des noeuds du problèmes : le dossier. Aujourd’hui grâce aux progrès techniques, tout le monde peut avoir accès à internet et de plus en plus aux applications mobiles. Ainsi, pourquoi ne pas se simplifier la vie En mettant directement son dossier en ligne de façon sécurisée sur un site web ou une application ? Etape par étape, on expliquerait à l’internaute comment remplir un dossier complet, conforme et opérationnel  pour qu’il ait toutes les cartes en mains pour obtenir l’appartement de ses rêves. Autre point à améliorer, faciliter la recherche : Aujourd'hui, le locataire perd trop de temps à consulter des offres sur des quartiers qui ne l'intéressent pas, il faut lui permettre une recherche par adresse et par date de disponibilité, autrement dit lui simplifie la vie. Vous imaginez, rechercher un bien sur un quartier précis, consulter des offres ciblées et envoyer un dossier complet depuis son ordinateur ou son smartphone ?

Ensuite, gagner du temps et éviter les visites inutiles en faisant les choses dans un sens plus logique : au lieu de donner après la visite ce fameux dossier pourquoi ne pas l’envoyer avant au propriétaire ? Grâce à ce procédé plus de visites inutiles car le bailleur pourra définir avant si le dossier lui correspond ou pas. Cette solution est un gain de temps pour le bailleur comme le locataire qui permet de déboucher sur une visite fructueuse ou chaque partie a les mêmes attentes. Fini la déception post visite car le locataire saura avant si son dossier est accepté et il ne visitera que les appartements qui lui correspondent vraiment.

Enfin, grâce à ces changements, il n’y a plus de  déplacement inutiles ni de perte de temps, les démarches sont simplifiées et c’est ainsi que se crée la confiance et de la transparence de chaque coté. En effet, le bailleur a  un dossier conforme et certifié sous les yeux et peut donc juger par lui même de la bonne foi du futur locataire. Le futur locataire, lui, est sur d’avoir le bon profil lorsqu’il visite et donc de ne plus être déçu.

 Bailleur et locataire trouvent enfin un terrain d’entente et c’est grâce à cette confiance, cette simplicité et cette rapidité de traitement qu’offre Internet et les smartphones, que le marché locatif en France va enfin pouvoir gagner en liberté et en dynamisme.

PARCOURS