Arbitrage des moyens de communication et place du média imprimé

S’il n’y a pas de recette miracle dans l’arbitrage des moyens de communication, force est de constater que ces derniers sont de plus en plus nombreux, que les modes d’achats évoluent en parallèle et qu’au final les notions même d’efficacité évoluent également.

L’arbitrage des moyens est un enjeu majeur pour les professionnels du secteur de la communication et de leurs clients. Les dernières études tentent à démontrer que les utilisateurs de supports dématérialisés ne se détourneraient pas des canaux plus classiques mais au contraire renforceraient leur présence dans les points de vente traditionnels. Quant aux agences, elles doivent s’approprier cette culture du mariage des supports pour le plus grand bénéfice de leurs clients. Certes, la formation des collaborateurs aux exigences du web est incontournable mais elle ne sert à rien si elle ne s’inscrit pas dans une utilisation pragmatique de tous les supports à disposition.

Si le digital permet une analyse rapide et beaucoup plus fine que le marketing traditionnel, le média courrier permet d’atteindre encore la majeure partie des populations ciblées. Les magasins et Internet transforment tandis que le Print demeure un canal incontournable de soutien et de séduction. Les campagnes mailing papier sont fortement plébiscitées pour leur incitation à se rendre sur d’autres canaux après leur lecture (magasin, web). Si leur efficacité contribue déjà aux plus forts ROI et à  meilleur taux de réponse, il conviendra au niveau des datas de combiner dans un futur proche leur utilité purement administrative avec l’analyse des comportements d’achat. La prochaine évolution verra une interaction plus efficace du Print  avec le web permettant au consommateur de basculer de l’un vers l’autre sans contrainte technique telle un téléchargement d’application.

Au final, le bon comportement n’est pas celui d’opposer anciennes méthodes et nouvelles technologies mais au contraire d’utiliser les medias pour ce qu’ils font de mieux en alliant pragmatisme et bon sens sans jamais céder aux effets de mode.

Media