IPO : le marché US est reparti, bientôt l'Europe?

IPO : le marché US est reparti, bientôt l'Europe? Grâce au succès de Snapchat, les sociétés américaines ont levé près de 10 milliards de dollars au premier trimestre, et cinq sociétés, dont le spécialiste du big data Cloudera, viennent d'annoncer leur entrée en Bourse. En Europe, les choses commencent aussi enfin à bouger.

Les années passent mais ne se ressemblent pas, en tout cas pas sur le front des IPO. Si l'an dernier, le marché était totalement paralysé aux Etats-Unis, avec un montant de capitaux levés au plus bas depuis plus de vingt ans, les deux pires scénarios envisagés à l'époque - le Brexit et l'élection de Donald Trump – n'ont pas empêché une résurrection des opérations en 2017. Au premier trimestre, 25 sociétés se sont lancées sur le marché américain et ont levé un total de 9,9 milliards de dollars, selon Renaissance Capital, contre seulement 9 opérations et 667 millions à la même époque l'an passé. Le début d'année a certes été porté par l'entrée en Bourse hyper médiatisée de Snapchat début mars, qui a collecté 3,4 milliards de dollars, soit la plus grosse opération depuis celle d'Alibaba en 2014. Mais l'euphorie a été de courte durée, car après avoir bondi de 44% le premier jour de cotation, le titre a reculé de près de 9% depuis. Autre opération d'envergure : celle de la foncière Invitation Homes, si bien que les deux IPO représentent la moitié des capitaux levés pendant le trimestre.

L'Europe pourrait enfin sortir de sa léthargie

Si les multiples affichés par Snap ont échaudé nombre d'investisseurs, l'appétit est sans conteste de retour pour les IPO outre-Atlantique. D'autant que les nouveaux venus en Bourse affichent des performances satisfaisantes par rapport au marché : l'indice Renaissance IPO est ainsi en hausse de 11,8% depuis le début de l'année, soit deux fois mieux que le S&P 500 sur cette période. Et les marchés américains, qui pulvérisent de nouveaux records depuis plusieurs semaines grâce aux anticipations de dérégulation et baisses d'impôts sous Trump, donnent des idées à de nouveaux candidats. Ainsi, cinq nouvelles sociétés ont annoncé leur intention de se coter en Bourse vendredi dernier. Parmi elles, China Rapid Finance, un site chinois de microcrédit entre particuliers, la compagnie aérienne low-cost Frontier Airlines, mais aussi Cloudera, star du big data. Cette pépite financée par Intel, qui détient 22% du capital, a plus que doublé ses revenus l'an passé, mais devra montrer son potentiel dans la course à l'intelligence artificielle.

Un tel renouveau est en tout cas une bonne nouvelle pour Wall Street, qui a pâti de la baisse des IPO et des fusions en Bourse, et a vu le nombre de ses sociétés cotées chuter de 50% depuis 1996 ! Ce qui est notamment défavorable aux petits investisseurs, qui sont privés d'accès aux opérations les plus lucratives comme les tours de table pré-IPO par exemple.

De son côté, l'Europe pourrait enfin sortir de sa léthargie, après un millésime 2016 profondément perturbé par le vote sur le Brexit. Au premier trimestre 2017, 41 sociétés n'ont certes levé que 5,4 milliards de dollars selon Dealogic, mais cela est déjà mieux que le désert traversé l'an passé (3,5 milliards de dollars). Dans la santé, le suédois Ambea a levé plus de 200 millions d'euros à la Bourse de Stockholm, soit la plus importante IPO du secteur en Europe cette année. En France, le fabricant de semi-conducteurs X-Fab pourrait redonner les meilleurs espoirs : l'IPO de la société dure jusqu'au 4 avril, elle ambitionne de lever près de 500 millions d'euros et pourrait être valorisée jusqu'à 1,3 milliard. Son succès pourrait enfin faire oublier le report d'Alain Afflelou annoncé en novembre dernier… à moins que les investisseurs ne soient refroidis par l'incertitude pesant sur l'issue du premier tour de l'élection présidentielle, dans à peine trois semaines.

Article originel rédigé par Anne-Laure Peytavin et publié sur WanSquare le 03/04/2017.

Offre découverte : WanSquare gratuit pendant 1 mois

WanSquare, média dédié aux coulisses de l’économie et de la finance, s’adresse à tous ceux qui veulent aller plus loin dans le décryptage de l’actualité économique. Paramétrable en fonction de ses besoins, Wansquare délivre en temps réel des informations exclusives et non-conformistes. Profiter de l’offre.

IPO / Investisseur

Annonces Google