Les banques européennes s'enfoncent, les clients s'enfuient Les banques européennes toujours plus dégradées par les agences

Les agences de notation n'en finissent pas de distribuer les mauvais points aux banques européennes, signe que le système bancaire dans la zone euro n'est pas à son meilleur niveau. Après la Grèce, ce sont l'Espagne et l'Italie qui en font les frais. Ces dernières semaines, une vingtaine de banques espagnoles et italiennes ont été dégradées par Moody's. Au premier trimestre 2012, Fitch a abaissé la note de 57 banques au total, 30 d'entre elles sont en Europe de l'ouest, principalement en Italie et en Espagne, et 17 en Europe de l'est (Hongrie et Chypre essentiellement).

source : fitch ratings
Source : Fitch Ratings © JDN

L'Hexagone n'est pas épargné. Depuis l'été 2011, les principales banques françaises ont fait l'objet d'une surveillance rapprochée, qui a conduit à une dégradation plus ou moins globale de leur note par les trois agences. Et cela continue... En janvier 2012, Standard & Poor's a dégradé d'un cran toutes les banques françaises à l'exception de BNP Paribas qui reste à AA -. En cause, principalement, l'exposition des établissements financiers à la dette souveraine de pays devenus "à risque", comme l'Italie et l'Espagne.

Crise financière / Zone euro