Les villes où il est plus intéressant d'acheter maintenant qu'il y a 6 mois

Les villes où il est plus intéressant d'acheter maintenant qu'il y a 6 mois La baisse du coût du crédit permet d'économiser jusqu'à 10 340 euros pour l'achat d'un appartement de 110 mètres carrés.

Le temps, c'est de l'argent. Et bien qu'il file, parfois, ce n'est pas une si mauvaise chose pour les finances. La preuve : entre juin 2016 et janvier 2017, le coût du crédit immobilier (achat immobilier hors assurance prêt immobilier, frais de notaire et frais d'agence) a reculé de 12% en moyenne dans 29 des 30 plus grandes villes de France, selon une étude exclusive d'Empruntis pour le JDN. La très légère hausse des tarifs de la pierre sur la période (+0,17%) a été compensée par la baisse des taux immobiliers (-11,75%).

Le recul du coût du crédit immobilier dépasse même les 20% dans une des 29 villes étudiées : Strasbourg. Cela représente une économie de 10 340 euros pour l'achat d'un appartement de 110 mètres carrés. Au classement des grandes communes dans lesquelles le coût du crédit a le plus diminué entre l'été 2016 et début 2017, la capitale de l'Europe est suivie par Metz (-18,3%) et Reims (-17%).

Les grandes villes où le coût du crédit a le plus baissé de juin 2016 à janvier 2017
Rang Ville Economies réalisées sur le coût de l'acquisition (%) Taux miminum 20 ans en janvier 2017 Prix moyen m² en janvier 2017
1 Strasbourg 23,1 1,20% 2 502 €
2 Metz 18,3 1,20% 1 698 €
3 Reims 17 1,20% 2 037 €
4 Saint-Etienne 15,9 1,20% 1 023 €
5 Dijon 15,8 1,20% 1 906 €
6 Grenoble 15,7 1,20% 2 229 €
7 Toulon 15,4 1,20% 2 362 €
8 Clermont-Ferrand 14,9 1,20% 1 693 €
9 Lille 14 1,20% 2 545 €
10 Villeurbanne 13,5 1,20% 2 657 €

"Pour toutes ces villes à l'exception de Lille, Strasbourg, Reims et Villeurbanne, prix et taux baissent, commente Cécile Roquelaure, directrice des études et de la communication du réseau de courtage. Dans ces quatre villes, les taux ont baissé très fortement, plus fortement que la moyenne ce qui a permis de limiter l'impact de la hausse des prix."

A noter que le coût du crédit a diminué dans la totalité des 29 villes étudiées, les moins bien loties étant Bordeaux (-6,13%), Le Havre (-6,23%) et Nantes (-7,47%). Dans ces communes, la baisse des taux immobiliers n'a pas suffi à compenser l'augmentation du prix du mètre carré sur la période : +2,9% à Bordeaux, +1,6% au Havre et +1,4% à Nantes.

Et aussi

Autour du même sujet